30 % de courses en moins

Janick Emond, journaliste de l’Initiative de journalisme local
30 % de courses en moins
De jour, les véhicules de Taxi Naudville font environ 25 à 30 % de transports de moins. (Photo : archives)

La situation commence à s’améliorer du côté de Taxi Naudville d’Alma. Tranquillement, le propriétaire Pierre Gagnon réembauche ses chauffeurs, qu’il avait dû congédier temporairement dans les dernières semaines.

C’est que depuis le début de la pandémie, le nombre de courses effectuées par l’entreprise a largement diminué.

« De jour présentement, on s’en sort assez bien. Je dirais qu’on a environ 25-30 % de transport de moins qu’en temps normal, mais on roule assez bien », explique Pierre Gagnon.

C’est de nuit où c’est plus difficile, surtout depuis l’instauration du couvre-feu. Chaque nuit, Taxi Naudville ne fait que deux ou trois accompagnements.

« Ça n’a jamais été la nuit qu’on fait la plupart de nos transports, mis à part les fins de semaine, mais là, on peut dire que ç’a diminué pas mal. »

Pierre Gagnon précise qu’en tant que service essentiel, il n’a pas le choix de continuer d’offrir ses services 24h/24, sept jours sur sept.

« Si quelqu’un tombe malade ou a besoin d’aller à l’hôpital, parce que ce n’est pas toujours d’une ambulance que les gens ont besoin, on doit être disponible. »

Au plus creux de la pandémie, seulement trois taxis roulaient à Alma, sur les neuf habituels. Actuellement, ils sont sept à parcourir les rues de jour.

Pour les prochaines semaines, Pierre Gagnon souhaite pouvoir retrouver son équipe complète, même si plusieurs détails sont encore embêtants en raison du couvre-feu.

@ST:Livraison

@R:De nombreuses compagnies de taxi au Québec se sont adaptées à la situation en commençant à faire de la livraison de nourriture pour les restaurants. Pierre Gagnon n’a toutefois pas envisagé cette solution.

« On en a déjà fait, mais je n’ai pas forcé pour en faire pendant la pandémie. C’est trop compliqué, il faut charger trop cher pour que ça soit profitable et ça cause du chialage et je n’ai pas envie de gérer ça. »

Nettoyage

Pour ce qui est des mesures sanitaires, Taxi Naudville a divisé ses véhicules en quatre sections avec la mise en place de toiles protectrices. Mais pour ce qui est du nettoyage des véhicules, c’est plus compliqué.

« On ne peut pas commencer à nettoyer les taxis après chaque course. Ça prend beaucoup trop de temps et on va perdre des clients. Imaginez dans la bourrée le matin, si on devait tout nettoyer après chaque client, ceux qui ont besoin du taxi pour se rendre au travail capoteraient. »

Ainsi, les clients doivent se désinfecter les mains en entrant dans le taxi, et le port du masque est obligatoire en tout temps.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires