Véloroute des bleuets : Difficile de réaliser les travaux pour le 20e anniversaire

Par Louis Potvin, Journaliste de l’Initiative de journalisme local
Véloroute des bleuets : Difficile de réaliser les travaux pour le 20e anniversaire
Il sera très difficile de débuter les travaux de bonification de la Véloroute en 2020, car Québec n’est pas en mesure de débloquer l’argent en raison de la COVID-19. (Photo : Courtoisie)

Comme le gouvernement du Québec n’a pas encore officialisé l’octroi d’une subvention de 5 M$ pour la bonification de la Véloroute des Bleuets, les travaux vont difficilement se réaliser en 2020.

La MRC du Domaine-du-Roy, qui est mandataire et qui orchestrera les travaux, attend juste le feu vert de Québec pour se préparer à lancer des appels d’offres.

« Les signaux que nous avons sont bons, mais ça prend une annonce officielle de la ministre que nous aurons la subvention de 5M$. Pour le moment, nous ne pouvons pas faire de dépenses, mais on se prépare en réalisant certains plans. On espère une annonce bientôt », lance, optimiste, le préfet, Yannick Baillargeon.

Ce dernier pense que des travaux pourront se faire en 2020, mais n’était pas en mesure dire lesquels.

Selon nos informations, il sera très difficile de réaliser les travaux jugés les plus importants, comme ceux à Albanel, Chambord et Saint-Gédéon.

Probablement que quelques-uns de moindre envergure pourraient se faire à l’automne.

Comme on ne peut pas procéder à des dépenses, les plans et devis ne peuvent pas se réaliser.

Pas encore de crédits

Évidemment, la COVID-19 est venue bousculer le calendrier des annonces ministérielles. Et comme les travaux parlementaires ont été perturbés, les crédits du budget n’ont pas été votés.

« Le projet de la Véloroute est accepté, mais il faut que les budgets soient votés et c’est enchâssé dans la Loi. Il n’est donc pas possible d’amorcer les travaux de la Véloroute. La même situation prévaut pour Espace Péribonka. La COVID-19 est venue tout chambouler », se désole la députée, Nancy Guillemette.

Elle est bien consciente que dans le contexte actuel, des investissements dans les infrastructures de l’ordre de 9,6 M$ seraient les bienvenues.

« La volonté de notre gouvernement est d’accélérer les travaux d’infrastructures. Nous devrions retourner en chambre le 25 mai et l’adoption des crédits budgétaires fait partie des priorités. »

Elle espère que ça ne sera pas trop tard pour réaliser des travaux en 2020, d’autant plus que le circuit cyclable fêtera son 20e anniversaire.

Yannick Baillargeon le souhaite aussi.

« Ce sont des travaux majeurs qui seront importants pour la reprise économique. Nos entreprises ont besoin de ces contrats et notre circuit a besoin de ces améliorations. »

Rappelons que le fédéral s’est engagé pour 3 M$ et que les municipalités vont débourser 1,6 M$.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des