Alexandre Cloutier a eu la session la plus active à vie

Alexandre Cloutier a eu la session la plus active à vie
Alexandre Cloutier est très fier de la dernière session où il a défendu à bout de bras le système d'éducation.

POLITIQUE. Se relever d’une course à la chefferie longue et épuisante, critique en matière d’Éducation, voir à tous les dossiers locaux: Alexandre Cloutier a vécu cet automne la session la plus active de sa vie de politicien, lui qui représente le comté Lac-Saint-Jean depuis neuf ans maintenant.

« Comme critique en matière d’Éducation, j’ai un bon dossier qui m’a amené également un peu partout à travers le Québec. J’ai eu à travailler avec les grandes organisations nationales. J’ai été très actif à l’Assemblée nationale. En fait, j’ai eu ma session la plus active depuis que je suis député de Lac-Saint-Jean. Je me suis levé pratiquement à chaque jour à l’Assemblée, même plus que quand j’étais ministre. À cette époque, les libéraux et les relations Québec-Ottawa, n’avaient pas avantage à ce que je plante Ottawa. Ils n’aimaient pas le discours que je faisais, alors, ils évitaient de me poser des questions », constate Alexandre Cloutier.

Naturellement, toute la réforme du mode de l’Éducation proposé dans la Loi 86 déposée au début du mois de décembre tiendra Alexandre Cloutier très occupé au plan provincial, ce qui ne l’empêche pas de suivre avec intérêt ses dossiers locaux.

Des enjeux majeurs

Alexandre Cloutier s’est également préoccupé de toute la réforme du système de santé dans la région avec la venue du CIUSSS et le manque de représentativité du secteur Dolbeau. Il est également intervenu sur l’abolition des CRÉ, des CLD, la modification du pacte rural, la réduction des budgets pour les forums jeunesse, le financement du CRÉPAS, etc.

« J’ai également fait une forte sortie contre la route 169. C’est débile que l’on soit obligé de faire une intervention politique pour obtenir le déneigement d’une route entre deux régions… On est déjà loin des grands centres et on veut nous en éloigner d’avantage », ajoute le député de Lac-Saint-Jean.

Sur les enjeux plus locaux, Alexandre Cloutier est fier de voir des beaux projets se réaliser comme le Centre Mario-Tremblay, le nouveau gymnase à St-Gédéon, la nouvelle urgence au centre hospitalier Alma, le stationnement qui est complété, le financement des fêtes du 150e de Ville d’Alma, le financement des jeux du Québec et le projet pour redynamiser le Mont Lac-Vert.

« Un autre dossier majeur, c’est l’agrandissement du parc de Pointe-Taillon. 2016, c’est mon année limite. Si en 2016, le parc n’est pas réglé, vous allez en entendre parler, c’est certain », lance sur un ton exaspéré Alexandre Cloutier.

Finalement, le traitement des eaux à Ste-Monique et l’Ascension feront l’objet de nouveaux projets. La patinoire couverte à Ste-Monique, la transformation de l’église en salle communautaire à l’Ascension, l’agrandissement des Jardins Scullion et une nouvelle marina à Lamarche retiendront l’attention du député en 2016.

Partager cet article