Alexandre Cloutier réalise un coup de chapeau de 1 M $ pour reconstruire l'hôtel de ville d'Hébertville-Station

Alexandre Cloutier réalise un coup de chapeau de 1 M $ pour reconstruire l'hôtel de ville d'Hébertville-Station
Le député/ministre Alexandre Cloutier et le maire d'Hébertville-Station

Qui a dit que le traitement des dossiers est long au sein de l’appareil administratif gouvernemental ? Du moins, le député/ministre Alexandre Cloutier vient de prouver le contraire en réalisant un véritable coup de chapeau: moins de deux mois après le terrible incendie qui a totalement détruit l’hôtel de ville d’Hébertville-Station, jeudi, en fin de journée, il a confirmé au maire Réal Côté le versement d’un aide d’un peu plus d’un million $ pour reconstruire le plus rapidement possible le bâtiment et ainsi assurer le service à la population.

Alexandre Cloutier est lui-même surpris du résultat tout en avouant humblement qu’il n’a jamais cessé de mettre de la pression sur l’appareil en insistant sur l’urgence de la situation.

« Il y avait 200 projets en lice pour une enveloppe disponible de 12 M $. Et, votre projet fait partie des 11 projets retenus et on va chercher un peu plus d’un million $ », a-t-il lancé la mine réjouie au maire Réal Côté de passage à son bureau ce vendredi matin pour venir remercier son député.

« Moi, j’ai jamais vu ça ! L’hôtel de ville est passé au feu le 20 juillet. Le 5 août, à la fin des mises en candidature des projets, on a déposé un projet préliminaire et on leur a fourni tout récemment les documents finaux et là, on apprend que l’on est accepté. Faut croire que les astres étaient alignés pour Hébertville-Station », lance d’un trait avec ravissement Réal Côté.

Le lundi suivant l’incendie, Alexandre Cloutier a rappelé son adjoint Michel Néron alors en vacance. Ce dernier s’est mis à la recherche d’un programme pouvant convenir afin de venir en aide à la municipalité. Il a alors découvert le nouveau sous-volet 5.1 du Programme d’infrastructures Québec-Municipalités (PIQM), lequel est consacré aux projets d’infrastructures à vocation municipale et communautaire. Le hic, c’est que les projets devaient être déposés pour le 5 août.

« Tout le monde s’est mis à la tâche et les responsables du programme ont accepté que l’on dépose un projet préliminaire avec l’engagement de déposer les documents finaux dès que disponibles, ce qui a été accepté », raconte Michel Néron.

Du côté de la municipalité, on a pris les bouchés doubles avec l’architecte et l’ingénieur pour préparer les plans et devis du nouvel édifice.

« Ce bâtiment moderne deviendra un peu comme une maison des citoyens. La salle du conseil sera multifonctionnelle, comme à St-Bruno, et pourra servir à d’autres fins. Également, on prévoit deux grandes salles pour nos organismes. Ce sera à la mesure de nos besoins et la reconstruction se fera sur le même terrain. On termine présentement les négociations pour faire l’acquisition de deux maisons voisines afin de disposer de tous les espaces que l’on a besoin pour réaliser le projet », de préciser Réal Côté.

En vertu des règles et normes en vigueur du sous-volet 5.1 du PIQM, l’aide financière pour la réalisation du projet d’Hébertville-Station est évaluée à 65 % du montant des coûts admissibles, soit quelque 1 025 000 $ sur la base d’un projet évalué à 1 536 251,51 $.

La participation de la municipalité au projet sera puisée directement dans le retour d’argent des assurances suite à l’incendie de juillet dernier.

Il s’agit d’un montant de 870 000 $ auquel on doit notamment retrancher quelque 100 000 $ en frais divers pour nettoyer le terrain suite au sinistre et une autre tranche de 70 000 $ en frais et équipements pour relocaliser l’hôtel de ville dans le centre des loisirs de l’endroit.

Ne voulant pas intervenir dans le cadre de la campagne électorale municipale qui s’est ouverte ce vendredi matin, c’est hier soir, à l’heure du souper, que le communiqué officiel de l’annonce gouvernementale a été envoyé.

Alexandre Cloutier y mentionne notamment: « Je suis très heureux de la décision de mon gouvernement d’appuyer ce projet d’infrastructure dans la région du Saguenay—Lac-Saint-Jean. Le futur bâtiment de services publics du village d’Hébertville-Station, fort attendus par la communauté et les autorités municipales, répondra aux besoins exprimés par le milieu. Cette nouvelle infrastructure permettra à nouveau d’offrir des services de qualité aux citoyens en plus d’assurer aux employés un milieu de travail sécuritaire ».

Mais, au-delà de cette déclaration officielle, le bonheur d’Alexandre Cloutier était vraiment ce vendredi matin, en compagnie du maire Réal Côté, d’admirer les plans du futur édifice donc la construction s’amorcera dans les prochaines semaines pour une livraison au printemps 2014.

Dernière précision, doté d’une enveloppe budgétaire de près de 60 M$ sur cinq ans (12 millions $ par année), le sous-volet 5.1 du PIQM permet aux municipalités du Québec de réaliser des projets de construction, de mise aux normes, de réhabilitation ou de réfection d’infrastructures municipales. Il vise à assurer la sécurité et la santé des employés et de la collectivité, à améliorer l’offre de service et la qualité de vie des citoyens en plus de pallier la désuétude et le manque d’espace des infrastructures existantes.

Partager cet article