Alexis Brunelle-Duceppe : Un mandat sur les chapeaux de roues

Louis Potvin
Alexis Brunelle-Duceppe : Un mandat sur les chapeaux de roues
Alexis Brunelle-Duceppe veut se mettre à l’ouvrage très rapidement. (Photo : Trium Médias - William Fradette )

Le nouveau député de Lac-Saint-Jean, Alexis Brunelle-Duceppe, n’a pas l’intention de se tourner les pouces et travaille déjà pour faire avancer des dossiers et ouvrir un bureau rapidement.

« Je veux défoncer des portes, ici dans la région, mais également à Ottawa. Il y a des enjeux et des projets prioritaires auxquels je vais m’attaquer rapidement! », a-t-il promis, quelques jours après son élection sans équivoque.

La première sera l’industrie forestière. Il va faire pression pour que le plan de protection du caribou forestier ait le moins d’impacts sur l’industrie et les travailleurs. Il veut aussi assurer l’avenir des usines dans la circonscription.

« Je connais bien la réalité de l’usine d’Alma, car j’y travaillais. Je ne suis pas inquiet, mais il faut regarder vers l’avenir. Il faut de nouvelles utilisations du bois pour remplacer le pétrole et commencer la conversion de certaines usines. C’est pour cette raison que nous avons proposé un centre de recherche pour l’économie verte dans la région. »

Véloroute et aluminium

Le député veut trouver le financement qui manque du fédéral pour la concrétisation du plan de développement de la Véloroute des Bleuets. L’annone rapide avant l’élection de 3M$ n’est pas suffisante selon lui.

Pour ce qui est du report de l’investissement pour une usine de billettes à Alma, Alexis Brunelle-Duceppe promet de mettre toute la pression nécessaire sur Rio Tinto pour qu’elle respecte ses engagements en matière d’investissement dans la région.

« Les gens vont voir que je suis un tenace et que je ne lâcherai pas les dossiers que je vais prendre à bras le corps. »

Comme autres dossiers, il veut dénicher du financement pour réparer les quais sur le territoire et rétablir la météo maritime pour le lac Saint-Jean. Il fera pression sur les libéraux pour mettre en place du soutien pour les médias.

Bureau

Alexis Brunelle-Duceppe veut rapidement ouvrir un bureau à Alma. Il va ensuite réaliser des ententes avec les municipalités pour avoir des bureaux de disponibles pour des visites ponctuelles.

« Mon équipe va être sur le terrain et va se déplacer de deux à trois jours par semaines partout dans le comté pour rencontrer les gens. Je vais choisir des gens dynamiques et allumés qui me ressemblent. »

C’est Pierre-Olivier Cloutier-Boily qui sera le directeur de la circonscription. Il y aura au moins 3 personnes qui travailleront pour le député.

Comme il y a des citoyens qui ont déjà des dossiers en cours avec le fédéral, la transition se fait parfaitement avec le député sortant Richard Hébert afin d’assurer un suivi.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des