Alma versera 450 000 $ pour la conception de quatre ponceaux prioritaires

Photo de Yohann Harvey Simard - journaliste de l'initiative de journalisme local
Par Yohann Harvey Simard - journaliste de l'initiative de journalisme local
Alma versera 450 000 $ pour la conception de quatre ponceaux prioritaires
Quatre ponceaux feront l’objet d’interventions en 2023 à Alma, dont celui du chemin Saint-François. (Photo : Trium Médias - Yohann Harvey Simard)

Alma déboursera 450 000 $ pour la conception des plans et devis de quatre ponceaux devant être refaits de façon prioritaire sur son territoire.

Cette dépense fait suite à l’inspection de 200 ponceaux sur le territoire d’Alma. Les ingénieurs de la municipalité ont jugé que des interventions étaient nécessaires sur 27 d’entre eux. Une expertise plus fine, cette fois réalisée par une firme externe, a ensuite permis d’identifier quatre ponceaux dont la réfection était prioritaire.

« Nous voulions avoir une évaluation de tous nos ponceaux afin de savoir quelles sont les interventions nécessaires, à quel moment nous devrons les faire et combien elles vont nous coûter. Maintenant, ce que ça nous permet de faire, c’est un calendrier des interventions qu’on doit prévoir et d’intégrer leur coût dans notre budget », explique la mairesse d’Alma, Sylvie Beaumont.

Au coût de 450 000 $, Alma a procédé à l’embauche de professionnels pour la conception des quatre ponceaux jugés prioritaires lors de son dernier conseil de ville. Les travaux de construction se feront quant à eux en 2023 et entraîneront des dépenses pouvant atteindre 3 M$. Un des ponceaux ciblés se trouve sur le boulevard Saint-Jude, un autre sur le chemin Saint-Louis et deux autres sur le rang Saint-François.

En attendant, la mairesse assure qu’aucun des ponceaux de la municipalité, dont 100 se trouvent dans le secteur de Saint-Cœur-de-Marie, ne représente un danger pour les usagers de la route.

Des interventions nécessaires

Rappelons qu’à l’automne dernier, l’affaissement d’un ponceau sur le chemin Ulysse a entraîné la mort d’un homme. Un incident similaire s’était par ailleurs produit sur le rang Saint-François quelques mois plutôt, mais n’avait fait aucun blessé.

Bien que l’inspection des 200 ponceaux était déjà en branle lorsqu’ils se sont produits, les deux évènements ont réitéré l’urgence de procéder aux interventions requises, laisse entendre Sylvie Beaumont.

« Les ponceaux, on a toujours pris ça très au sérieux, et on continue de s’en occuper de façon responsable. »

D’ailleurs, elle ajoute que les changements climatiques rendent d’autant plus impérative la remise à niveau des ponceaux de la municipalité, lesquels sont de plus en plus soumis à des épisodes de fortes pluies.

 

 

 

 

Partager cet article