Alma veut se doter d’une « marque citoyenne »

Julien B. Gauthier, journaliste de l'Initiative de journalisme local
Alma veut se doter d’une « marque citoyenne »
L’entreprise, la marque ou l’organisation devra avoir des pratiques écoresponsables. (Photo : Trium Médias – Julien B. Gauthier)

Alma – La ville d’Alma entreprend une démarche qui vise à se doter d’une « marque citoyenne ». Cette initiative permettra, à la suite d’une étude et de consultations avec la population, de choisir une entreprise ou une marque, qui pourra être accolée à un bâtiment, une infrastructure sportive ou un événement.

La ville d’Alma s’est donc liée avec les entreprises Solis marque citoyenne et Parallèle gestion de marque afin qu’on lui propose une stratégie en matière d’alliance de marque.

Que ce soit des bâtiments ou des événements, cela signifie qu’Alma pourra nommer ou renommer certaines infrastructures en fonction d’une entreprise sélectionnée, qui fera écho à la volonté des citoyens.

« On avait déjà fait quelques tentatives par le passé, mais ça n’avait pas abouti. Cette fois, on veut vraiment aller chercher quelque chose qui parle aux citoyens, qui résonne avec ce qu’on est. La démarche va aboutir à un inventaire de partenaires ou de marques qu’on pourra choisir », explique le conseiller municipal et président du comité des arts et de la culture Frédéric Tremblay.

« On veut voir où on est prêts à aller, si on est capables de s’associer avec telle marque ou telle entreprise pour nommer l’une de nos infrastructures sportives, par exemple », ajoute-t-il.

Pas à n’importe quel prix

La ville ne s’associera pas à n’importe quelle entreprise. Des consultations citoyennes seront prévues afin que la marque ou l’entreprise corresponde aux besoins et à l’identité des résidents d’Alma.

« On veut établir nos conditions. C’est évident qu’il faut que l’entreprise ait des pratiques écoresponsables. Certaines municipalités choisissent des entreprises au pif. Nous, on veut éviter ça », ajoute-t-il.

Selon le projet de résolution déposé lors de la dernière séance du conseil municipal le 5 juillet dernier, « les alliances de marques permettent d’unir des marques commanditaires compatibles et soigneusement sélectionnées avec des marques commanditées dans le but de constituer de formidables leviers afin d’atteindre des objectifs d’affaires, de conforter le positionnement et de renforcer sa valeur pour la ville d’Alma ».

Le contrat coûtera 48 000 $ à la municipalité, une somme prise à même le surplus accumulé. La mise en branle du projet devrait débuter après la prochaine élection municipale.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires