Autoroute Alma – La Baie : Marc Asselin impatient, mais confiant

Photo de Janick Émond
Par Janick Émond
Autoroute Alma – La Baie : Marc Asselin impatient, mais confiant
(Photo : TRIUM MÉDIAS - Janick Émond)

Le maire d’Alma, Marc Asselin, montre quelques signes d’impatience, mais également de confiance quant à la réalisation de l’autoroute entre Alma et La Baie dont l’achèvement traine en longueur.

« Depuis 2009 qu’on pousse pour avoir la finalité de ce dossier-là. Une des séquences du projet se termine du côté de La Baie, donc la prochaine séquence sera pour nous », commente-t-il.

D’ailleurs, les membres de la Table régionale des élus, dont Marc Asselin fait partie, se sont entendus pour dire qu’il s’agit d’un des cinq dossiers majeurs à réaliser. Tous les élus du Saguenay-Lac-Saint-Jean ont appuyé cette résolution.

« Là, on (le MTQ) parle de faire de nouvelles analyses des sols et du tracé, mais le gouvernement nous dit que c’est pour ajuster des analyses sur les nouvelles règles environnementales », indique le maire d’Alma, qui suit le dossier de très près.

Pourtant le projet de prolongement à St-Bruno et Alma n’est pas inscrit dans le plan d’investissement de la région, ce qui peut laisser présager que les travaux ne se feront pas avant quelques années.

« Je dis souvent aussi qu’il y a une question d’équité, les routes sécuritaires, rapides et modernes se situent toutes dans la région de Saguenay et il faut finir par amener ça ici », ajoute-t-il.

Projets de développement

Les projets de développement autour du centre Mario-Tremblay devraient débuter sous peu. Le conseil municipal a accordé deux contrats totalisants près de 415 000 $ pour la construction des terrains de tennis, lors de la réunion du conseil du 2 juillet dernier.

Pour la réalisation des terrains, c’est Construction Bon-Air de Saint-Félicien qui décroche le contrat qui s’élève à près de 350 000 $.

La Lumen d’Alma a quant à elle reçu un contrat de près de 65 000 $ pour l’acquisition et la livraison de huit poteaux et de 12 appareils d’éclairage pour les terrains de tennis.

De plus, la ville d’Alma a procédé à l’acquisition d’une maison du boulevard Saint-Luc au coût de 120 000 $. La résidence sera par la suite détruite afin de créer de l’espace pour l’agrandissement du stationnement du centre Mario-Tremblay.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des