Autoroute Alma-La Baie : Un projet qui n’avance pas, selon François Claveau

Julien B. Gauthier - Journaliste de l’Initiative de journalisme local
Autoroute Alma-La Baie : Un projet qui n’avance pas, selon François Claveau
François Claveau, maire de Saint-Bruno, croit que le projet d’autoroute 70 n’avance pas assez vite. (Photo : Trium Médias - Julien B. Gauthier)

Annoncé en décembre 2019 par le ministère des Transports du Québec (MTQ), le comité de suivi provincial-municipal pour le prolongement de l’autoroute 70 s’est réuni à seulement deux reprises. Le maire de Saint-Bruno, François Claveau, déplore que le projet n’avance pas assez vite.

Le comité de suivi provincial-municipal devait permettre au maire d’Alma, Marc Asselin, François Claveau, maire de Saint-Bruno, et à André Paradis, préfet de la MRC de Lac-Saint-Jean-Est, de faire valoir leurs préoccupations auprès de la ministre des Affaires municipales, André Laforest, et de représentants du MTQ. Le comité devait également servir à « assurer une liaison optimale avec le milieu ».

« C’est le temps que ça débloque. On avait appris dans les médias qu’il y avait un double tracé à l’étude. J’ai trouvé ça ordinaire. Quand c’est sorti, personne du comité n’avait été mis au courant », lance François Claveau, estimant ne pas en savoir plus que les journalistes sur le dossier.

Prioriser le tracé sud

Un comité de suivi provincial municipal pour le prolongement de l’autoroute 70 a été formé en décembre 2019 par le ministère des Transports du Québec. (Photo : Archives)

Le maire de Saint-Bruno espère que le tracé sud demeure la priorité du gouvernement. La municipalité se développe déjà en fonction de celui-ci.

« Tout le monde s’est entendu pour le tracé sud. À Saint-Bruno, on a fait nos aménagements pour développer le côté sud de la municipalité, en conséquence du tracé. À deux tracés, Saint-Bruno va être entouré de route et il n’y aura plus de véhicules qui vont passer par ici. Ça n’a pas de bon sens. De plus, le tracé sud permet un éventuel prolongement vers le haut du lac, contrairement au nord qui se termine en plein cœur d’Alma », fait-il valoir.

Le MTQ n’a pas répondu aux demandes de Trium Médias qui visaient à connaître les plus récents développements du dossier.

Rue Melançon

Le prolongement de l’autoroute 70 rendra également plus sécuritaire la rue Melançon, selon François Claveau. Plusieurs piétons et écoliers y traversent chaque matin. Un projet de 9 M$ est justement sur la table à afin de sécuriser le secteur. Des pourparlers sont en cours avec le MTQ.

« L’école est du côté nord, mais on a un quartier du côté sud. Le matin, il y a beaucoup de monde qui y traverse. Il y passe pratiquement 15 000 véhicules par jour. On veut aménager cet endroit, y mettre un carrefour giratoire, des allées piétonnières et un terre-plein central. Le prolongement de l’autoroute est souhaitable, car il diminuera le trafic », affirme le maire.

Ce dernier annonce également qu’il souhaite solliciter un second mandat en 2021. « Normalement, je vais être là! », a-t-il conclu.

 

Partager cet article