Autre appui signification aux lockoutés des garages de la région

Autre appui signification aux lockoutés des garages de la région
Des représentants du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) ont remis un chèque de 128 357

SOUTIEN FINANCIER.Des représentants du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) ont remis un chèque de 128 357,55 $ au Syndicat démocratique des employés de garage du Saguenay–Lac-Saint-Jean (SDEG). Le SCFP témoigne ainsi de son appui total aux quelque 450 membres du SDEG en lock-out depuis plus de 27 mois.

Ce sont Lucie Levasseur, présidente du SCFP-Québec, et Denis Bolduc, secrétaire général, qui ont remis le chèque à Georges Bouchard, président du SDEG, lors d’un dîner de solidarité. L’événement avait lieu à la Résidence Lajoie à Alma. Plusieurs membres du SCFP de la région et d’un peu partout au Québec étaient sur place, de même que des membres du SDEG.

Depuis le début du mois de mai, les syndicats locaux du SCFP au Québec ont contribué en grand nombre à la collecte. Pour chaque dollar qu’ils ont versé, un dollar a été ajouté par le SCFP-Québec et un autre par l’instance pancanadienne du SCFP. Le chèque représente le total de ces trois volets.

« Pour nous au SCFP, c’est notre devoir et c’est un honneur d’appuyer les lockoutés des concessionnaires. Quand un employeur veut casser un syndicat, c’est tout le mouvement syndical qui est attaqué. Les employés de garage ont tout le soutien et toute l’admiration des membres du SCFP de partout au Québec et au Canada », a lancé Lucie Levasseur.

Le président Georges Bouchard a tenu à remercier le SCFP pour cet appui moral et financier. «Ça va faire du bien aux 450 familles de sentir tout cet appui qui vient du Saguenay–Lac-Saint-Jean et de l’extérieur de la région. Ça démontre que les différents syndicats sont prêts à s’unir pour défendre leur mission commune : protéger et améliorer les conditions de travail ».—

Partager cet article