Biocarburant : Une opportunité de couper les coûts pour Transport Doucet

Biocarburant : Une opportunité de couper les coûts pour Transport Doucet
Transport Doucet et Fils.

ÉCONOMIE. L’utilisation du biocarburant pour alimenter des véhicules de transport permettrait de couper les coûts d’opération de façon substantielle. C’est en ce sens que Transport Doucet et Fils en est venu à une entente avec Sysgaz pour convertir un ou deux camions pour qu’ils puissent fonctionner au biocarburant.

« À la base, c’est toujours une question économique. Si on est capable de diminuer nos coûts en carburant, pour une entreprise comme la nôtre, c’est très intéressant », souligne d’entrée de jeu Ghislain Doucet, président-directeur général de Transport Doucet et Fils.

Celui-ci confirme qu’une entente existe entre son entreprise et Sygaz, mais que son application est retardée en raison de l’absence de disponibilité de moteurs adéquats. « Actuellement, on ne peut pas modifier nos camions pour une raison technique. La technologie existe, mais pour des camions avec de plus petits moteurs. Présentement, le marché des plus gros camions a été abandonné, mais ça devrait se régler », soutient-il.

Ghislain Doucet explique en effet que les camions fonctionnant au biocarburant sont choses plus courantes aux États-Unis, plus particulièrement auprès des camions de plus petite taille, notamment ceux utilisés dans le marché de la livraison. La technologie est donc éprouvée, mais sur des véhicules moins puissants.

Le PDG de Transport Doucet et Fils est toutefois confiant que l’on pourra aller de l’avant avec les modifications nécessaires à un ou deux camions. « L’entente est là et elle demeure toujours conditionnelle à ce que la technologie soit adéquate, ce qui est supposé être le cas. Ça devrait se régler », affirme-t-il.

À lire sur le même sujet:

Le captage du biogaz débouchera sur des applications concrètes

Partager cet article