Bistro Découverte : Un restaurant nouveau genre à Desbiens

Photo de Janick Émond
Par Janick Émond
Bistro Découverte : Un restaurant nouveau genre à Desbiens

Un restaurant nouveau genre voit le jour à Desbiens. La femme d’affaires philippine Nina Magpantay, conjointe de l’homme d’affaires jeannois Pierre-Yves Côté, ouvrira le complexe culinaire Bistro Découverte, le 6 août 2020. Le restaurant sera situé au-dessus de l’hôtel de ville de Desbiens.

Nina Magpantay, Pierre-Yves Côté et le chef originaire de Saint-Nazaire, Simon Côté, sont les trois copropriétaires du Bistro Découverte.

« Bistro Découverte, on pourrait dire que c’est une compagnie qui conçoit et qui développe et fait la promotion de divers concepts culinaires. Ce n’est pas qu’un restaurant, c’est un complexe culinaire », explique Pierre-Yves Côté.

Concepts

Le Bistro Découverte est basé sur quatre concepts différents, qui mettront tous de l’avant les produits du Lac-Saint-Jean. Dans un premier temps, on retrouve le El Lobo, un restaurant de fine cuisine évolutive.

« C’est-à-dire que c’est une cuisine qui évolue au fil des saisons et des tendances des produits frais du moment. Il n’y a donc pas de menu fixe, ça bouge toujours et ça permet au chef d’exprimer sa créativité. Quand ce sera le temps des fraises, nous aurons des plats avec ça, quand ça sera le temps de la chasse, nous aurons de la viande de bois. »

Le deuxième concept est une terrasse panoramique avec vue sur le Lac, appelé l’Ashuap, faisant référence à la légende du monstre Ashuap que l’on retrouverait dans le lac Saint-Jean.

« Ici, le concept, ça sera une ambiance festive, avec de la musique et tout, on va servir de la bière, des tartares frais, des ceviches et d’autres types de repas comme ça. »

Le troisième volet, c’est un restaurant de déjeuners santé.

« On fera des œufs bénédictine, de belles assiettes remplies de fruits de la région, des chocolatines faites ici et encore plus. »

Et finalement, le quatrième projet consiste à une cuisine expérimentale.

«C’est un concept interne pour l’équipe du Bistro. On veut se servir de ce concept afin de développer de nouveaux produits et de nouvelles recettes. »

Tous ces concepts se retrouveront sous un même toit, à l’hôtel de ville où se trouvait auparavant le restaurant Zone Extrême.

« Nous avons plusieurs autres phases à venir. Entre autres, on développe actuellement un autre concept afin de réussir à demeurer rentable, même en période hivernale. »

Des appuis qui font la différence

Toute la communauté de Desbiens s’est alliée derrière les trois copropriétaires du Bistro Découverte.

« L’appui est tout simplement incroyable. On sent que la population nous soutient et qu’ils sont tous enthousiastes quant à l’ouverture d’un nouveau restaurant nouveau genre ici », lance Pierre-Yves Côté.

Entre autres, il souligne l’appui du maire de Desbiens, Nicolas Martel, de même que la directrice générale de la municipalité Marie-Bénédicte Tremblay.

« Ils nous ont donné un grand soutien, puisqu’il y avait beaucoup de réaménagement à faire. Notamment, ils nous ont prêté de l’équipement de la ville pour avancer plus rapidement et facilement dans les travaux ! »

L’auberge La maison de Zacharie et la Caverne Trou de la fée ont affirmé qu’ils vont recommander des clients

C’est grâce à tous ces appuis, et grâce aux 8 000 automobilistes qui passent par Desbiens chaque jour, que Pierre-Yves Côté, sa femme Nina Magpantay et le chef Simon Côté, compte faire vivre pendant de longues années le complexe culinaire Bistro Découverte.

2020

L’année 2020 ne sera pas facile concède l’homme d’affaires.« Avec tout ce qui se passe avec la COVID, c’est certain que ça cause beaucoup d’incertitude. On s’attend à ne pas avoir une bonne première année, ça réduit le nombre de clients potentiels. »

Il ne s’en fait toutefois pas, puisque les copropriétaires voient sur un horizon de 10 ans.

« On a beaucoup de projets sur la planche, plusieurs autres phases à venir, donc de commencer plus tranquillement, c’est quasiment bien. On va pouvoir bien lancer chacun de nos concepts et ça ne peut qu’aller en s’améliorant par la suite. »

Pierre-Yves Côté : Une grande carrière internationale

Pierre-Yves Côté en a fait du chemin avant de revenir s’installer au Lac-Saint-Jean, pour y ouvrir un tout nouveau concept de restaurant avec sa femme, Nina Magpantay.

Né à Desbiens en 1964, Pierre-Yves Côté a étudié au séminaire Marie-Reine-du-Clergé à Métabetchouan. Il a également fait ses études collégiales à Alma, avant de partir s’installer à l’université York, à Toronto. Il est ensuite revenu au Québec afin de faire une maitrise en affaires internationales à Montréal, pour s’exiler à nouveau, cette fois en Allemagne de l’Ouest, toujours pour y poursuivre ses études.

En 1989, à l’époque où le premier ministre du Canada était Brian Mulroney, Pierre-Yves Côté a travaillé aux affaires extérieures à Ottawa, dans le cabinet de Joe Clark. Il y est demeuré pendant un an, avant de créer une compagnie d’investissements, Stratexport International.

Sa nouvelle entreprise avait pour but d’aider les compagnies québécoises à prendre de l’expansion sur les marchés étrangers.

« Parmi mes plus gros clients, on retrouve de nombreuses entreprises d’ingénierie, mais surtout, on y retrouve Hydro-Québec. Au total, dans mes 25 ans chez Stratexport, j’ai accompagné 125 entreprises québécoises à prendre de l’expansion à l’international », relate-t-il.

Il a ouvert plusieurs bureaux autour du monde, soit aux Philippines, en Indonésie, au Vietnam, à Singapour et au Pérou. C’est aux Philippines que Pierre-Yves Côté s’est définitivement installé, et c’est là qu’il y a rencontré sa femme, Nina. Cette dernière l’accompagnera par la suite dans tous ses nouveaux projets.

Le café

En 2010, il quitte sa compagnie pour se lancer, avec Nina, dans la production de café. Il deviendra l’un des plus gros producteurs de café aux Philippines, avec 1 000 hectares de plantations.

« J’ai découvert une passion pour ça dans un voyage au Pérou. Je trouvais ça tellement beau et fantastique. J’avais aussi passé 15 ans de ma vie dans la consultation et dans ce milieu. Tu travailles pour les autres et là, je voulais travailler pour moi. »

Il crée sa propre compagnie, Rocky Mountain Café. Il a ajouté des plantations de caféiers, de même que la transformation et la vente de son produit.

Retour au bercail

Sous les conseils de son médecin, Pierre-Yves Côté vend sa compagnie en 2018 en raison de problème de santé, et il revient, avec sa famille, s’installer à Desbiens.

« Ma femme et moi voulions nous réintégrer dans la communauté ici. Quand elle a vu l’opportunité d’ouvrir un restaurant ici, nous nous sommes immédiatement lancés ! »

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Monique Lemay
Monique Lemay
2 mois

Quel beau projet! Étant native de Desbiens, j’en suis fière et je vais certainement aller faire un tour. 🥗