Boucherie PMA sur son 31

Photo de Yohann Harvey Simard
Par Yohann Harvey Simard
Boucherie PMA sur son 31
La Boucherie PMA a finalement pu enfiler ses plus beaux habits après que ses prioritaires se soient portés acquéreurs du bâtiment. (Photo : Trium Médias – Yohann Harvey Simard)

Boucherie PMA procède actuellement à des rénovations estimées à plus de 200 000 $. Véritable institution du quartier Naudville à Alma, le commerce s’est notamment doté d’une nouvelle façade extérieure digne de sa réputation.

Ternie par le passage du temps, la brique blanche qui recouvrait auparavant l’immeuble avait depuis longtemps perdu son éclat. Rien à voir avec l’état actuel du bâtiment, auquel s’est greffé un imposant recouvrement fait d’acier aux teintes de gris et de rouge.

Plusieurs clients n’ont pas d’ailleurs tardé à constater l’important changement qui, il faut le dire, saute aux yeux.  « Le monde parle juste de ça quand ils entrent dans la boutique », commente Steve Gagnon, copropriétaire de Boucherie PMA avec son frère Sacha.

25 ans d’attente

Les deux frères étaient les premiers à l’admettre : l’extérieur du commerce était sérieusement dû pour être revampé. Ces derniers avaient cependant les mains liées jusqu’à ce qu’en avril dernier, ils aient finalement eu l’opportunité de se porter acquéreurs du bâtiment.
« Ça faisait au moins 25 ans qu’on voulait faire ça, mais on ne pouvait pas entreprendre les travaux parce que la bâtisse ne nous appartenait pas », explique Steve Gagnon.

Les rénovations ont débuté dès le mois de septembre et se sont achevées la semaine dernière, tandis que des travaux de terrassement seront effectués l’été prochain.

Sacha et Steve Gagnon souhaitaient donné un coup de jeune à leur commerce depuis 25 ans.

Croissance

L’acquisiton du bâtiment a aussi été l’occasion de renégocier le partage de l’espace entre les deux commerces qui y sont hébergés, soit Boucherie PMA et TTF Électrique.

« On a été capables de ramasser une partie de TTF, mais on ne pouvait pas trop en demander sinon il ne nous aurait pas vendu », soutient Steve Gagnon, précisant que le propriétaire de TTF Électrique était aussi celui du bâtiment.

Néanmoins, les quelques pieds carrés qui ont été gagnés permettront à la boucherie d’aménager une nouvelle cuisine et d’ainsi accroître son offre de mets préparés. « On va être beaucoup mieux organisés et on va pouvoir libérer l’espace qui sert à la découpe de la viande. »

Il s’agit là d’une excellente nouvelle pour la Boucherie PMA, dont les produits sont chaque année plus en demande.

« On veut agrandir parce que la demande, c’est sûr qu’elle est là. Le problème c’est toujours le manque de personnel. »

Partager cet article