Centre Mario-Tremblay: l’ossature prend forme peu à peu

Centre Mario-Tremblay: l’ossature prend forme peu à peu

Amorcés au début du mois d’octobre dernier, les travaux de modernisation du Centre Mario-Tremblay entrent dans une phase majeure. Depuis quelques jours, les monteurs d’acier sont à l’œuvre pour l’érection de la structure du nouveau bâtiment, soit un ajout de plus de 12 000 pieds carrés, sur trois paliers. Partout, ailleurs, les travailleurs de la construction sont à l’œuvre, soit pour démolir des pans de murs, plafonds, planchers et autres pendant que d’autres travailleurs sont à l’œuvre pour reconstruire les nouvelles divisions.

« On peut dire que pour le moment, on a entre 30 % et 35 % des travaux de réalisés tout en respectant l’échéancier des travaux et les sommes qui y sont affectées », soulignait lundi matin, lors d’une visite de chantier, Jocelyn Tremblay, directeur du Service des loisirs et de la culture et responsable de la supervision du projet au nom de Ville d’Alma.

Rappelons que pour mener à bien cette première phase de modernisation du Centre Mario-Tremblay, Ville d’Alma a réalisé un emprunt de 11 241 170 $ montant représentant les prévisions de ses spécialistes dans ce dossier. Le million $ consenti par Québec comme aide financière sera naturellement directement appliqué sur le remboursement de cet emprunt.

Le 1er octobre dernier, le projet franchissait également une autre étape fondamentale alors que le conseil municipal attribuait le contrat pour la réalisation de la phase I. Le plus bas soumissionnaire a proposé un tarif de 9 930 390,75 $, taxes incluses. Il s’agissait de la firme Les Entrepreneurs Lapointe & Gagnon de l’arrondissement Jonquière, à Saguenay.

Avancement

Dès la fin du Tournoi midget, le hall d’entrée des glaces a été condamné et un passage temporaire a été aménagé en longeant le bout de la petite glace. On a enlevé des gradins, peinturé le sol et les murs et ce nouveau corridor d’accès sera en opération jusqu’à la fin des travaux.

Du côté du hall d’entrée de la piscine, c’est beaucoup plus tard ce printemps que cette entrée sera fermée temporairement pour permettre sa restauration.

« Là, ça commence vraiment à paraître et la partie de bâtiment que l’on ajoute, ce sera en quelque sorte le nombril du Centre Mario-Tremblay avec notamment au rez-de-chaussée la centrale d’équipements qui aura trois points de service, soit du côté des glaces, dans le hall d’entrée et du côté des gymnases », précise Jocelyn Tremblay.

Les travaux prévus dans ce secteur comprennent également un hall d’entrée secondaire, cinq chambres de joueurs, un corridor d’accès aux glaces, des locaux pour l’entreposage et le rangement d’équipements et des locaux administratifs.

Au premier étage, on y aménagera principalement un espace de restauration et un bar, des salles polyvalentes, deux surfaces de combat pour le judo ainsi que des blocs sanitaires.

Le 2e étage sera occupé pour toute la salle mécanique incluant les équipements de ventilation et de climatisation pour certains secteurs, dont la future salle de conditionnement physique réservée à l’intention de l’organisme Regain.

« C’est toute une gymnastique. Je dois m’assurer du respect des échéanciers et des budgets tout en m’assurant de pouvoir continuer à offrir les services aux usagers dans les meilleures conditions possibles », souligne Jocelyn Tremblay.

La communication entre son service et l’entrepreneur est presque quotidienne pour trouver rapidement une solution au fur et à mesure que les problèmes non prévus surviennent.

« Présentement, c’est un peu comme si on avait deux chantiers en opération. Sur la partie arrière, les monteurs d’acier poursuivent leur travail. Une fois la structure érigée, on va fermer les murs et amorcer tout le chauffage de cette section pour pouvoir couler les dalles de béton des trois niveaux de plancher. Et, sur la partie avant, via l’ancien hall d’entrée des arénas, c’est un 2e chantier. Ce matin, électriciens et plombiers sont entrés sur le chantier. L’entrepreneur poursuit la démolition de murs et structures devenues inutiles pendant que l’on en reconstruit d’autres », ajoute le directeur du service des loisirs.

Quant à Jocelyn Tremblay et toute son équipe d’une douzaine de personnes, ils seront relocalisés dans différents locaux à partir de la mi-février, le temps que les bureaux administratifs soient déménagés dans l’ancienne section de la Salle de créativité qui elle, a été déplacée vers l’arrière du bâtiment et sera beaucoup plus vaste qu’avant.

« Pour le suivi du projet, je me suis fait les dents sur la construction du Pavillon St-Judes, un petit projet d’un million $. Là, on est sur un projet muri de longue date où l’on a tenté de prévoir l’imprévisible pour être certain de rentrer dans les coûts estimés. Mais, il survient toujours quelques imprévus. Par exemple, quand on a planté les pieux pour supporter la nouvelle structure en acier, sur cinq pieux, on est tombé sur une veine d’eau qu’il faut colmater avant de faire le bétonnage. Ce sont des coûts additionnels en cours de discussion », cite en exemple Jocelyn Tremblay.

Cependant, ce dernier a bon espoir de respecter et le budget et la date d’échéance alors que normalement, à la mi-octobre, tous les travaux de la première phase devraient être complétés dans les délais.

Rappelons que le Centre Mario-Tremblay a été construit en 1972 et requiert une modernisation majeure, en raison de son utilisation croissante et du niveau exceptionnel de son achalandage. Le Centre Mario-Tremblay constitue une infrastructure sportive importante pour la Ville d’Alma, la MRC de Lac-Saint-Jean-Est et l’ensemble du territoire du Lac-Saint-Jean, qui nécessite d’importantes modifications afin de mieux répondre aux besoins de la population locale et régionale.

En plus de la pratique d’activités sportives et récréatives, le centre permet également la tenue d’une vingtaine d’événements, dont la participation s’élève à plus de 30 000 personnes annuellement.

Pour tous les détails de ces événements et pour d’autres nouvelles, visitez régulièrement le www.lelacstjean.com ou inscrivez-vous à notre envoi quotidien.

Partager cet article