«Ces gens-là ne sont pas des humains» — Mustapha Elayoubi

«Ces gens-là ne sont pas des humains» — Mustapha Elayoubi
Le directeur de la chaire de recherches interethniques de l'UQAC

RÉACTIONS. Le président de l’Association islamique du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Mustapha Élayoubi, déplore le comportement du groupe djihadiste État islamique (EI) qui, en fin de semaine dernière, a procédé une fois de plus à l’exécution de plusieurs personnes.

«Ce ne sont pas des musulmans ni des croyants. Ces gens-là ne sont pas des humains. On dirait qu’ils ont ramassé toutes les barbaries dans le monde et ils en ont ajouté encore», a expliqué M. Élayoubi, mardi, lors d’une rencontre avec le Cercle de Presse du Saguenay.

«Malheureusement, ce sont des groupes politiques qui font les jeux des uns et des autres et qui veulent le pouvoir tout en montrant qu’ils sont les plus barbares et les plus forts. L’Islam n’a rien à voir avec ça», a ajouté Mustapha Élayoubi.

Création d’un comité

Par ailleurs, la création d’un comité de travail pour contribuer à prévenir le phénomène de radicalisation des jeunes et la montée de l’islamophobie réjouit la communauté musulmane de la région.

Le directeur de la chaire de recherches interethniques de l’UQAC, Khadiyatoulah Fall s’est montré satisfait des démarches entamées par le premier ministre, Philippe Couillard. Toutefois, il espère que chacune des communautés musulmanes sera représentée lors des discussions.

«Notre Islam est éclaté, diversifié. Il ne faut pas penser que l’Islam est composé uniquement d’Arabes. Il y a des Arabes, certes, mais aussi des Pakistanais, des Turques, des Indonésiens, etc. C’est l’Islam au pluriel. Cette pluralité des voix doit être présente autour de la table», a souligné M. Fall aux membres du Cercle de Presse du Saguenay.

Partager cet article