Chambre de commerce et d’industrie Lac-Saint-Jean-Est : La présidente Bianca Tremblay croit à l’union des forces

Denis Hudon
Chambre de commerce et d’industrie Lac-Saint-Jean-Est : La présidente Bianca Tremblay croit à l’union des forces
Bianca Tremblay a été réélue le 11 juin dernier pour un deuxième mandat annuel à la présidence de la Chambre de commerce et d’industrie Lac-Saint-Jean-Est. (Photo : Courtoisie)

Forte de plus de 500 membres, la Chambre de commerce et d’industrie Lac-Saint-Jean-Est va continuer d’exercer son poids d’influence pour défendre les projets sur son territoire qui contribuent à l’essor de l’économie locale et régionale.

Fraîchement réélue pour une deuxième année de suite, la présidente Bianca Tremblay dit vouloir garder le cap sur le développement économique tout en surveillant de près l’actualité et les tendances pour saisir toutes les opportunités d’affaires qui se présentent.

« Bien sûr, nous voulons augmenter encore le nombre de nos membres parce que l’union fait la force. Plus les organisations d’affaires nous rejoindront, plus notre message portera lorsque vient le temps notamment d’interpeler les gouvernements, par exemple », dit la présidente.

Elle rappelle que la CCI  Lac-Saint-Jean-Est est là pour appuyer le milieu et les entreprises et ainsi contribuer à la vitalité de l’économie.

« Moi, je dis aux entreprises, aux gens d’affaires qui ne seraient pas encore membre de la CCI, rejoignez-nous, interpelez-nous, ensemble on peut réaliser encore de plus grandes choses ».

Rareté de main-d’oeuvre

La CCI se penche aussi sur la problématique de manque de main-d’œuvre qui risque d’affecter notre économie si rien n’est fait.

« Je préfère parler de rareté plutôt que de pénurie. Je pense que la rareté de main-d’œuvre est le mot plus approprié à la situation actuelle. Il faut s’en préoccuper et c’est pourquoi la Chambre travaille de concert avec les entreprises afin de rendre notre MRC encore plus attractive ».

Elle croit qu’en travaillant avec ses membres et partenaires il est possible de trouver des solutions ou du moins de prendre des initiatives pour aider à recruter du personnel compétent pour les employeurs.

« On peut offrir dans notre MRC des atouts que les autres n’ont pas, travailler sur le recrutement et adapter la formation de la main-d’œuvre aux besoins réels de nos entreprises. Il faut regarder ça de près ».

La présidente Bianca Tremblay pense aussi que la CCI doit exploiter ses forces et les multiplier, citant en exemple le programme de mentorat pour les jeunes entrepreneurs qui peuvent profiter de l’expérience et du savoir d’entrepreneurs aguerris et en affaires depuis plus longtemps.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des