Chez Duchesne Auto: les employés acceptent les offres à 100 %

Chez Duchesne Auto: les employés acceptent les offres à 100 %

Important développement dans le dossier des concessionnaires automobiles de la région. Tous les employés de l’entreprise Duchesne Auto ont voté pour l’entente de principe proposé par le Syndicat démocratique de la csd, mardi soir, après que le comité de négociation eut recommandé un accord de principe. Le résultat du vote est unanime alors que le projet a été accepté à 100%.

« La direction de Duchesne Auto est heureuse de cette entente de six ans dont les bases de négociation ont été le respect. Nous avons travaillé à partir de la convention actuelle et avons gardé plusieurs principes tel que: personne ne s’appauvrisse, le nombre de congés reste stable, que les horaires et la gestion des congés permettent une stabilité opérationnelle accrue. Nous sommes fiers que nos doléances aient été solutionnées d’un commun accord avec le syndicat et nous croyons que tous ces changements apporteront une amélioration continue de nos services à la clientèle », soutiennent Daniel Duchesne, président et Jean-Michel Duchesne, vice-président, dans un communiqué.

Selon ces derniers, il était très important pour Duchesne Auto de régler avec le syndicat de façon harmonieuse en négociant.

« Nous voulions une équipe de travailleurs unie et sans rancœurs d’une suite d’un conflit. Chacun de nos employés travaillera encore à obtenir l’entière satisfaction de nos clients ce que nous nous employons à faire depuis 60 ans. Nous aurons donc 100% de nos travailleurs spécialisés au travail et de plus, nous envisageons prochainement pour offrir un service de soir durant le conflit qui persiste dans la région », d’ajouter les deux dirigeants.

Duchesne Auto assure le service de toute la garantie GM et autres garanties prolongées, peu importe la marque de véhicule et ce avec des techniciens spécialisés et outillés adéquatement.

« Nous tenons à remercier le comité de négociation de la CSD qui a su discuter avec jugement et discernement des différentes problématiques et pour toute leur collaboration à trouver les meilleures solutions », de conclure Daniel et Jean-Michel Duchesne.

Un modèle

L’entente survenue avec Duchesne Auto pourrait également servir de modèle aux négociateurs de la corporation des concessionnaires automobiles, selon la partie syndicale.

En effet, en début d’après-midi, Georges Bouchard, président du SDEG-CSD, accompagné de Raynald Ferland, négociateur, et Gaétan Tremblay, vice-président et salarié chez Duchesne Auto, se sont adressés aux médias à l’issue de l’assemblée générale regroupant quelque 350 membres du Syndicat démocratiques des employés de garage du Saguenay – Lac-Saint-Jean.

Le but de cette assemblée était de présenter à tous la teneur de l’entente survenue entre le syndicat et Duchesne Auto le 21 mars dernier.

« En faisant ce point de presse, nous voulons démontrer hors de tout doute qu’il est possible de bien négocier et bien s’entendre avec le SDEG. Non, nous ne sommes pas gourmands. Et non, nous ne voulons pas la guerre aux propriétaires de concessions. Tout ce que nous voulons, c’est nous assurer que nos membres continuent à faire leur travail dans le respect et la décence et que la clientèle puisse pouvoir se fier à des personnes compétentes. Dans l’entente, nous avons accepté un gel salarial pour la première année, en contrepartie, l’employeur a accepté de bonifier sa part au régime complémentaire de retraite. Pour les années suivantes, nous avons obtenu des augmentations selon l’indice des prix à la consommation (IPC), soit entre 2,5 et 3,5 % par année. Il n’y a eu que quatre rencontres de négociation, aucune conciliation, on s’est entendu dans le respect! Nous sommes convaincus que l’entente survenue avec Duchesne Auto devrait servir de modèle aux négociateurs de la corporation. À quoi bon s’acharner à vouloir casser le syndicat, ils ont là un bel exemple de ce que peut donner une vraie collaboration », soutient Georges Bouchard.

D’une durée de six ans, l’entente chez Duchesnes Auto a été négociée à partir de la convention existante et un des points importants a été le réaménagement des dispositions concernant les horaires et les congés.

« On nous accuse souvent de ne jamais vouloir faire des concessions. Au contraire, quand des problèmes existent, on travaille toujours à trouver des solutions. L’employeur voulait assurer une stabilité des services dans son garage; nous avons écouté, nous avons discuté et nous nous sommes entendus. Des relations de travail harmonieuses c’est gagnant pour les deux parties », d’ajouter le président.

Pour tous les détails de ces événements et pour d’autres nouvelles, visitez régulièrement le www.lelacstjean.com ou inscrivez-vous à notre envoi quotidien.

Partager cet article