De retour pour une 23e édition en 2021

Janick Emond, journaliste de l’Initiative de journalisme local
De retour pour une 23e édition en 2021
Martin Belzile invite les entrepreneurs à communiquer avec la CIDAL afin de déposer un dossier de candidature solide au défi OSEntreprendre. (Photo : archives)

Après avoir été obligé d’annuler son édition l’an dernier en raison de la crise sanitaire, le défi OSEntreprendre est de retour en 2021 pour une 23e édition.

La CIDAL est d’ailleurs l’organisme porteur du défi dans la MRC Lac-Saint-Jean-Est pour le volet Création d’entreprise.

« Le volet Création d’entreprise offre l’occasion aux entrepreneurs qui sont au cours de leur année de démarrage de valider leur projet, d’obtenir des bourses et en même temps, élargir leur réseau », souligne le directeur général par intérim de la CIDAL, Martin Belzile.

Comme à son habitude, le défi s’adresse à tous les entrepreneurs qui sont dans la première année du démarrage de leur entreprise.

Les entrepreneurs peuvent inscrire leur entreprise dans l’une des sept catégories suivantes : transformation manufacturière, agroalimentaire, services aux entreprises, services aux individus, commerce, bioalimentaire et économie sociale.

D’ailleurs, les entrepreneurs ont jusqu’au 9 mars prochain, à 16h, pour s’inscrire via le site web du Défi OSEntreprendre. Les lauréats régionaux seront connus vers la fin d’avril. Au total, ce sont 5 000 $ en bourses qui leur seront remis.

Les lauréats régionaux participeront ensuite au gala national le 9 juin. Deux gagnants par catégorie seront alors dévoilés. Le premier prix est une bourse de 10 000 $, alors que le deuxième prix est une bourse de 5 000 $.

Accompagnement

Martin Belzile indique que la CIDAL incite les entreprises en démarrage à participer à ce défi.

« C’est vraiment une bonne façon d’aller chercher de la visibilité, de se faire connaitre régionalement et provincialement. Le concours est à la portée de tous, il n’y a pas de petits ou de grands projets. Il ne s’agit que de gens qui se lancent en affaires et c’est ce qu’ils doivent retenir. »

Il ajoute que la CIDAL est également présente pour aider les jeunes entrepreneurs à peaufiner leur candidature, leur plan d’affaires et à répondre à leurs questionnements.

« Nous sommes là pour que les entrepreneurs déposent une candidature la plus solide possible », lance Martin Belzile.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires