« Denis Lebel est complètement déconnecté » — Sabin Gaudreault

« Denis Lebel est complètement déconnecté » — Sabin Gaudreault

Sabin Gaudreault

DÉNONCIATION. Sabin Gaudreault, candidat du Bloc Québécois dans Lac-Saint-Jean, tient à réagir aux propos tenus par son adversaire conservateur, Denis Lebel qui affirmait jeudi dernier sur les ondes de Radio-Canada, qu’en matière d’assurance-emploi, le Parti conservateur avait toujours respecté les travailleurs et les employeurs et que le pillage de la caisse de l’assurance-emploi avait été l’affaire exclusive des Libéraux.

« Il faut vraiment être déconnecté pour y aller de telles affirmations », soutient dans un premier temps Sabin Gaudreault.

Ce dernier rappelle, concernant la caisse de l’assurance-emploi, que c’est effectivement sous le règne Libéral qu’ont été amorcées les coupures au régime et le pillage de la caisse mais que les conservateurs ont continué le même manège à leur arrivée au pouvoir en janvier 2006.

Les deux partis ont ainsi pigé 57 milliards $ jusqu’à la fin de 2008 dans une caisse qui avait été alimentée, pendant toutes ces années, exclusivement par les travailleurs et employeurs canadiens.

« Ce que Denis Lebel oublie également de dire, c’est que c’est son parti qui a passé en douce, en 2010, une loi rétroactive vidant définitivement ce surplus cumulatif de 57 milliards $ de la caisse de l’assurance-emploi. Je n’appelle pas ça respecter les travailleurs et les employeurs, j’appelle ça les trahir », ajoute Sabin Gaudreault tout en prenant bien soin de rappeler que cette triste loi a reçu l’aval du NPD et du Parti libéral.

Sabin Gaudreault remet également sur le tapis une autre loi passée en douce par le Parti conservateur, en 2012, une autre réforme qui venait ajouter au saccage du programme d’assurance-emploi auquel n’avaient déjà accès qu’à peine 40% des chômeuses et chômeurs.

Cette nouvelle réforme du régime est venue cette fois toucher particulièrement les travailleuses et travailleurs saisonniers.

Le candidat du Bloc affirme que c’est une attaque frontale à cette classe de prestataires œuvrant principalement dans les secteurs de la forêt, de l’agriculture, du tourisme et de la construction.

« Je ne peux pas croire que Denis Lebel ait appuyé une réforme qui affecte si durement le Québec (40% de cette classe de prestataires proviennent du Québec) et surtout les régions du Québec; une réforme qui affecte la sécurité financière des travailleuses et travailleurs de l’industrie saisonnière, les employeurs et toute l’économie des régions; une réforme qui va directement à l’encontre de la politique d’occupation du territoire et qui mène inexorablement à l’exode des régions. La circonscription de Lac-Saint-Jean est au rang des grandes victimes de cette réforme et il ose prétendre qu’il respecte les travailleurs et les employeurs. Franchement! », s’exclame Sabin Gaudreault.

Tout en condamnant tant les Conservateurs, le NPD que les Libéraux qui s’approprient sans aucun scrupule l’argent des travailleurs et des employeurs, Sabin Gaudreault termine en mentionnant que le Bloc Québécois est le seul parti qui prône la protection des cotisations d’assurance-emploi dans une caisse autonome et qui propose une véritable réforme du programme afin que les chômeuses et les chômeurs reçoivent des prestations qui répondent à leurs besoins.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des