Denis Lebel n'aura guère le choix d'établir un bureau de comté à Alma

Denis Lebel n'aura guère le choix d'établir un bureau de comté à Alma

La refonte de la carte électorale fédérale en prévision de la prochaine élection aura un impact direct sur l’actuel représentant du comté Roberval-Alma, le député/ministre Denis Lebel. Ce dernier accueillera alors dans son comté la Ville d’Alma. Le principal intéressé démontre déjà plus d’intérêt envers les électeurs et électrices de la Cité de l’Hospitalité. Uniquement sur le territoire Alma, ce sont plus de 24 000 électeurs et électrices qui ont droit de vote. Denis Lebel songe même déjà à y établir un bureau de comté, s’il est réélu.

En effet, lors de la prochaine élection fédérale seulement prévue en 2015 mais qui peut être déclenchée en tout temps par le premier ministre s’il le juge approprié, tous les électeurs et électrices du secteur Lac-Saint-Jean voteront dans le comté Lac-Saint-Jean, à l’exception de trois municipalités de la MRC Lac-Saint-Jean-Est qui se retrouveront dans le comté Jonquière, soit St-Nazaire, Labrecque et Lamarche.

Vendredi dernier, à Hébertville, lors du passage du ministre pour l’annonce d’une aide financière pour la Route Verte, le Journal Le Lac-St-Jean a questionné Denis Lebel sur ses intentions face à la nécessité de mieux desservir le secteur Alma:

« C’est bien sûr que je souhaite regagner les élections, mais je vais attendre et je prendrai une décision pour 2015. Cependant, il est très clair que dans le cas où je me représente et que j’ai le plaisir d’être réélu, ça va me prendre un bureau à Alma, c’est bien évident. La dynamique a bien changé et j’espère que ma longue expérience de vie à Alma pourra m’être utile dans une éventuelle campagne étant marié avec une fille d’Alma et ayant fait à Alma au fil des années des implications de toutes nature. J’espère que ça me donnera une chance dans un processus électoral. Il y a beaucoup de travail à faire, mais effectivement, ça change la dynamique », de souligner le ministre Lebel.

Déjà, en coulisse, sous le couvert de l’anonymat, certains intervenants politiques n’ont pas manqué de souligner cette nouvelle situation. Cette nouvelle carte sera utilisée à bon escient dans certains dossiers, comme l’implication d’Ottawa dans des projets majeurs, dont la phase II de rénovation du Centre Mario-Tremblay. Également, Ville d’Alma surveille avec attention le prochain grand Plan de développement des infrastructures qu’Ottawa doit mettre de l’avant dans son prochain budget, au printemps 2014.

Ces mêmes intervenants politiques ne manquent pas non plus de souligner à quel point l’élection du député/ministre Conservateur de la trempe de Jean-Pierre Blackburn avait permis de récolter d’importants millions pour les grands projet de la ville, comme l’Aéroport et le centre-ville. Ces investissements fédéraux se sont poursuivis sous la gouverne de Denis Lebel au moment où le comté Jonquière—Alma est retourné dans l’Opposition avec l’élection d’un candidat du NPD.

Lac-Saint-Jean, le plus important

En vertu de ce redécoupage électoral, le comté Roberval—Lac-Saint-Jean est modifié. Ce comté regroupait toutes les municipalités du Lac-Saint-Jean, à l’exception de Ville d’Alma qui faisait partie du comté Jonquière—Alma.

La nouvelle carte modifie les choses et fera en sorte que le comté Lac Saint-Jean deviendra le plus important dans la région avec une population de 105 783 personnes.

Le nouveau comté de Chicoutimi regroupera une population de 81 501 personnes alors que pour le comté Jonquière, la population représentée sera de 87 596 personnes.

Le nouveau comté Lac-Saint-Jean sera donc composé de la municipalité régionale de comté du Domaine-du-Roy, incluant la réserve indienne Mashteuiatsh, de la municipalité régionale de comté de Maria-Chapdelaine et de la municipalité régionale de comté de Lac-Saint-Jean-Est, à l’exception des municipalités de Labrecque, Lamarche et de Saint-Nazaire.

Le nouveau comté Jonquière, quant à lui, perd la représentation de Ville d’Alma mais accueillera la partie de la municipalité régionale de comté de Lac-Saint-Jean-Est constituée des municipalités de Labrecque, Lamarche et de Saint-Nazaire, la partie de la municipalité régionale de comté du Fjord-du-Saguenay constituée des municipalités de Bégin, Larouche, Saint-Ambroise, Saint-Charles-de-Bourget, Saint-David-de-Falardeau, Saint-Fulgence et de Saint-Honoré; de la municipalité de paroisse de Sainte-Rose-du-Nord; des territoires non organisés Mont-Valin et Lac-Ministuk et une partie très délimitée de la ville de Saguenay

Rappelons que tous les 10 ans, à la suite du recensement, le nombre de circonscriptions et leurs limites sont révisés pour refléter les mouvements et la croissance de la population. La circonscription, soit le lieu où on vit et on vote pour élire notre député, peut être modifiée en raison du processus de redécoupage.

Partager cet article