Développement aéroportuaire : plus de 140 000 $ d’investissements

Photo de Julien B. Gauthier - Journaliste de l’Initiative de journalisme local
Par Julien B. Gauthier - Journaliste de l’Initiative de journalisme local
Développement aéroportuaire : plus de 140 000 $ d’investissements
Le conseil municipal d'Alma tenait sa deuxième séance lundi soir. (Photo : Trium Médias - Julien B. Gauthier)

Le conseil municipal d’Alma a adopté lundi soir des résolutions qui permettent l’octroi de plusieurs subventions totalisant 143 748,08 $ dans le secteur aéroportuaire de la ville, incluant le projet de construction du site d’essais de drones Qualia.

Ainsi, ce sont 106 855,05 $ qui ont été octroyés au Centre d’excellence sur les drones (CED) d’Alma afin de déployer le futur centre de préqualification de système de drones (projet Qualia). Cette somme a été prise à même le surplus de la ville. Elle fait partie des 800 000 $ déjà promis par Ville d’Alma pour la mise en place du projet.

Selon le conseiller municipal Alain Fortin et président du CED, les travaux entourant le site du projet Qualia, situé à l’aéroport d’Alma, devraient achever au printemps 2022. Rappelons que ceux-ci ont débuté en novembre 2020.

Le projet total est de l’ordre de 2,4 M$, dont 1,6 M$ proviennent des gouvernements québécois et fédéral.

Infrastructures

D’autres montants ont été alloués pour la réfection et l’achat d’infrastructures aéroportuaires. 9 815 ,71 $ ont été versés à la Corporation d’innovation et développement Alma – Lac-Saint-Jean-Est (CIDAL) pour l’acquisition d’un phare rotatif.

Un montant de 8 461,25 $ a aussi été octroyé pour acquitter divers travaux réalisés à la porte du hangar Miskam de l’aéroport.

12 000 $ ont aussi été versés à la CIDAL pour défrayer les coûts relatifs à des travaux d’électricité pour la fourniture d’un manche à vent.

Enfin, une somme de 6 616,07 $ a été défrayée pour un audit comptable externe pour l’aéroport d’Alma, qui a duré de trois ans.

Toutes ces sommes ont été prises à même le surplus accumulé de la ville ainsi qu’aux disponibilités financières prévues dans le programme triennal d’immobilisation pour l’année 2021.

Partager cet article