Développement en bordure de la rivière Péribonka: Louis Ouellet vise le printemps 2013

Le maire de l’Ascension, Louis Ouellet, est en voie de réaliser le rêve qu’il caresse depuis 2005. Si tout se déroule comme prévu, dès le printemps 2013, la première phase d’un imposant développement domiciliaire et récréotouristique de quelque 80 terrains pourrait se transformer en réalité sur les rives de la rivière Péribonka, dans le secteur de la Baie Moreau, soit entre la fin du Chemin de l’Église et la route menant à la centrale de Chute-du-Diable de Rio Tinto Alcan.

« C’est un dossier que je travaille depuis 2005 pour ce développement dans une zone propice pour le camping et le développement récréotouristique. Notre objectif est de rehausser notre assiette fiscale avec un nouveau quartier et de nouvelles constructions », lance avec enthousiasme Louis Ouellet.

Terres publiques

Le secteur visé par la municipalité de l’Ascension est constitué de terres publiques en bordure de la rivière Péribonka et de part et d’autre de la route Uniforet.

« Un des gros avantages, c’est qu’au moment où nous avons réalisé le projet d’alimentation en eau potable de ce secteur, il y a deux ans, nous avons une conduite d’amenée d’eau qui se rend jusqu’à la centrale Chute du Diable de Rio Tinto Alcan en passant directement dans le secteur de développement prévu », rappelle Louis Ouellet.

Cette première phase serait développée en deux parties.

Dans le secteur du lac Rouge, du côté Sud de la route, une première série de terrains servirait pour le développement du camping sauvage.

Sur la bande riveraine, entre la route et les rives de la rivière, dans le secteur de la baie Moreau, on veut développer quelque 80 terrains.

« La Route de l’Église serait prolongée et asphaltée jusqu’en bordure de la rivière pour ensuite desservir ce nouveau secteur de villégiature. Tous les services sont déjà en place et les terrains disponibles présenteraient des surfaces de quelque 4000 mètres/ carrés à 1500 mc. Notre plan de développement est préparé de même que le plan de lotissement », ajoute Louis Ouellet.

Présentement, la municipalité négocie pour devenir propriétaire de cette série de terres publiques qui sont sous la gestion de la MRC Lac-St-Jean-Est.

« Le gouvernement va évaluer à sa juste valeur ce bloc de terres publiques. Par la suite, on va évaluer le coût des infrastructures et du lotissement et le coût des terrains sera ajusté en conséquence. Notre objectif n’est pas de faire de l’argent avec la vente des terrains, mais bien de couvrir nos frais d’infrastructures et d’ajouter une plus value à notre municipalité à long terme avec le développement de ce nouveau quartier », soutient Louis Ouellet.

Le maire de l’Ascension pense également déjà à la phase II de ce projet. Toujours en bordure de la rivière Péribonka, mais vers l’Est, une autre bande riveraine est intéressante. Cependant, il faudrait déplacer une partie de la route Uniforet pour pleinement réaliser cette autre phase.

Le projet va donc suivre son chemin au cours des prochains mois et au moment où la municipalité disposera d’un nombre suffisant de promesses d’investissements dans ce projet, elle ira de l’avant.

Louis Ouellet pense qu’au rythme où vont les choses, dès le printemps 2013, ce projet pourrait démarrer officiellement sur le terrain.

Pour tous les détails de ces événements et pour d’autres nouvelles, visitez régulièrement le www.lelacstjean.com ou inscrivez-vous à notre envoi quotidien.

Partager cet article