Élection de Joe Biden : Une bouffée d’air pour la région

Photo de Julien B. Gauthier
Par Julien B. Gauthier
Élection de Joe Biden : Une bouffée d’air pour la région
Joe Biden a été déclaré président élu des États-Unis le 7 novembre dernier, quatre jours après la journée des élections. (Photo : Wikimedia Commons)

L’élection de Joe Biden comme 46e président des États-Unis donne un vent d’espoir aux industries de l’aluminium et des pâtes et papiers de la région. Les acteurs sociopolitiques s’attendent à un changement de ton ainsi qu’à une plus grande prévisibilité du marché.

« On s’attend à un gouvernement tout aussi protectionniste. Cependant, la grosse différence pour l’industrie de l’aluminium, c’est qu’on va avoir beaucoup plus de stabilité au niveau des décisions. C’est assurément positif. Joe Biden est beaucoup plus proche des syndicats que Donald Trump », estime Sylvain Maltais, président du Syndicat des travailleurs de l’aluminium d’Alma.

Sylvain Maltais, président du Syndicat des travailleurs de l’aluminium d’Alma, croit que le marché sera plus prévisible sous l’administration Biden. (Photo : Archives)

Lors d’une assemblée internationale du syndicat des Métallos en 2017, Joe Biden avait pris la parole devant les délégués. Il avait affirmé sa volonté de rebâtir la classe moyenne et travailler de concert avec les syndicats.

Sylvain Maltais croit que le Canada cessera d’être vu comme un potentiel agresseur, comme ce fut le cas sous l’administration Trump. « Quand Trump a invoqué la sécurité nationale pour mettre des taxes pour l’aluminium, c’était de dire qu’on était des gens qui pouvaient mettre en péril la sécurité des États-Unis. Voyons donc! Le Canada ne sera jamais un agresseur des États-Unis. C’est notre plus gros partenaire commercial! Ils ont besoin de notre aluminium. »

Industrie forestière

De son côté, le directeur principal des affaires publiques et relations gouvernementales chez Produits forestiers Résolu, Louis Bouchard demeure prudent. Bien que l’arrivée au pouvoir de Joe Biden provoque un changement de ton, le conflit du bois d’œuvre risque de se poursuivre, peu importe l’administration en place.

« C’est un conflit qui dure depuis les années 1980, qui s’est transmis d’une administration l’autre, qu’elle soit démocrate ou républicaine. Alors est-ce que l’arrivée de l’un signifie la fin de l’autre? Je ne crois pas. Par contre, là où Biden va différer de Trump, c’est sous l’aspect de la prévisibilité », avance t-il.

Brunelle-Duceppe

Pour sa part, le député de Lac-Saint-Jean, Alexis Brunelle-Duceppe, l’élection de Joe Biden représente une opportunité pour le Québec et pour la région puisque « le lancement d’un grand chantier en économie verte fait l’unanimité au sein du Parti démocrate ».

« Pour nous, c’est une occasion à saisir puisqu’on a tout ce qu’il faut pour jouer un rôle de premier plan dans la transition énergétique. Avec notre hydroélectricité, nous pourrions accompagner le Nord-est américain dans sa transition pour nous libérer des hydrocarbures », a affirmé le député par voie de communiqué.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires