Élection de Joe Biden : Une opportunité pour la région, selon Brunelle-Duceppe

Photo de Julien B. Gauthier - Journaliste de l’Initiative de journalisme local
Par Julien B. Gauthier - Journaliste de l’Initiative de journalisme local
Élection de Joe Biden : Une opportunité pour la région, selon Brunelle-Duceppe
Alexis Brunelle-Duceppe, député de Lac-Saint-Jean et porte-parole du Bloc Québécois en matière de coopération internationale. (Photo : Courtoisie)

Le député de Lac-Saint-Jean, Alexis Brunelle-Duceppe et son homologue de Jonquière, Mario Simard, se réjouissent de l’élection de Joe Biden comme 46e président des États-Unis. Son programme économique et environnemental est selon eux une opportunité pour le Québec et pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Les deux élus croient que l’industrie forestière occupera une plus grande place au sein du programme du nouveau président élu. Ils s’attendent donc à un changement de ton en ce qui concerne les relations Canada – États-Unis.

Ils estiment que le voisin du sud aura tout intérêt à observer le savoir-faire Québécois au cours des prochaines années. Ceci qui pourrait être l’opportunité de développer un partenariat.

« Le lancement d’un grand chantier en économie verte fait l’unanimité au sein du Parti démocrate. Pour nous, c’est une occasion à saisir puisqu’on a tout ce qu’il faut pour jouer un rôle de premier plan dans la transition énergétique », explique Alexis Brunelle-Duceppe.

La transition énergétique pourrait également amener le Québec à collaborer avec les États-Unis, croit-il. « L’urgence de la lutte contre la crise climatique commande une plus grande coopération et une meilleure solidarité entre les États. Avec notre hydroélectricité, nous pourrions accompagner le Nord-est américain dans sa transition pour se libérer des hydrocarbures. C’est maintenant au Québec de s’assumer comme chef de file en énergie renouvelable ».

« Notre forêt est un de nos meilleurs atouts pour lutter contre les changements climatiques et les avancées scientifiques offrent des débouchés très prometteurs pour l’industrie. Par exemple, il est maintenant possible de remplacer le plastique par de la fibre de bois », conclut Mario Simard, député de Jonquière.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires