Énergie Milot ouvre une vitrine sur la biomasse !

La Coopérative forestière de Petit-Paris de St-Ludger-de-Milot innove une nouvelle fois en diversifiant ses activités afin de maximiser l’utilisation du bois. En créant la filiale Énergie Milot, on améliore la viabilité des opérations forestières, on trouve un débouché pour le bois ne trouvant pas preneur sur les marchés et le tout, en protégeant l’environnement par le remplacement d’une énergie fossile par une énergie verte, la biomasse.

Ce lundi après-midi, tous les regards étaient tournée vers un petit bâtiment en bois rond dans le parc industriel, à l’entrée de la Zec des Passes.

En fait, ce bâtiment abrite un système d’alimentation et une chaudière de la toute dernière génération produisant de l’eau chaude à partir de la combustion de la biomasse.

Cette eau chaude sert pour le moment au chauffage de deux immenses garages et de l’Auberge/ restaurant du Parc qui sont ainsi relié au bâtiment de production d’eau chaude par un réseau de quelque 185 mètres de conduite souterraines.

Présent pour cette inauguration, le député Alexandre Cloutier a chaleureusement salue l’esprit d’innovation de la Coopérative forestière de Petit Paris.

« Je suis très fier de saluer l’effort de travailleuses et de travailleurs de Saint-Ludger-de-Milot qui ont su se mobiliser et développer de nouveaux marchés à une période où l’industrie forestière était particulièrement fragile. La Coopérative forestière de Petit Paris, une entreprise de chez nous, conjugue parfaitement rentabilité, productivité et développement durable », affirme le ministre Cloutier.

« La viabilité des opérations forestières dans les forêts mixtes du Saguenay—Lac-Saint-Jean ne sera possible si la chaine de valeur qui entoure les volumes de bois feuillus n’est pas complète. Énergie Milot sera pour la Coopérative le bras de développement des sous-produits issus de ces opérations et tous les efforts possibles seront déployés afin d’assurer la pérennité de nos opérations », ajoute pour sa part Alain Paradis, directeur général de la Coopérative forestière Petit-Paris.

Énergie Milot

Le réseau mis en place couvre les besoins énergétiques en chaleur de trois bâtiments: l’Auberge du Parc, le Garage AJM et le Garage CFPP.

Les objectifs du projet de production d’énergie à partir de la biomasse forestière pour le chauffage permettent notamment de diminuer les coûts d’énergie et contrôler la hausse de ces coûts dans l’avenir, de réduire les émissions de gaz à effet de serre et d’utiliser une ressource abondante et renouvelable.

L’analyse des besoins d’énergie a permis d’établir la charge maximale à 241 kW et à déterminer qu’une chaudière à la biomasse de 250 kW serait appropriée dans cette situation. Une chaudière au mazout léger de 350 kW en appoint et en mesure de sécurité a également été installée.

Ce besoin de chaleur sera comblé par un apport de 185 tonnes métriques anhydre (0% d’humidité) de biomasse.

L’approvisionnement en biomasse se fait à partir d’un centre de conditionnement qui est situé sur le terrain de l’usine Produits Forestiers Petit Paris, à moins d’un km de la chaufferie ou de matières pouvant provenir de différentes provenances privées.

Le réseau de 185 mètres comprend les tuyaux isolés et des stations de transfert avec compteur d’énergie à chaque bâtiment. Chaque garage est muni d’aérothermes à eau chaude et de ventilo-convecteurs tandis que l’Auberge du Parc est alimentée par des échangeurs à eau chaude chacun installé à des chaudières électriques à air forcé pour substituer l’énergie que fournissaient les éléments électriques de ces chaudières.

Les coûts de chauffage sont ainsi grandement réduits passant de quelque 11 à 13 cents du KWH contre 8,7 cents pour Énergie Milot. Également, l’entreprise donne une garanti de coûts pour les 10 prochaines années incluant même une réduction possible, les trois dernières années.

Le projet total représente un investissement de quelque 700 000 $ en provenance de différents partenaires dont le gouvernement du Québec à hauteur de 524 375 $.

Pour tous les détails de ces événements et pour d’autres nouvelles, visitez régulièrement le www.lelacstjean.com ou inscrivez-vous à notre envoi quotidien.

Partager cet article