Éthique et déontologie: les élus d'Alma prêtent serment

En novembre 2009, les nouveaux élus de Ville d’Alma prêtaient serment pour officier comme maire ou conseillers. Lundi, ils ont répété le même scénario sauf que cette fois-ci, ils prêtaient serment envers le nouveau Code d’éthique et de déontologie des élus municipaux de la Ville d’Alma qui est entrée en vigueur à la dernière séance du conseil.

Tour à tour, le maire Marc Asselin et les huit conseillers, par ordre de quartier, se sont présentés pour prononcer le serment suivant :

« Je déclare sous serment que j’exercerai mes fonctions de (Maire ou Conseiller) dans le respect du Code d’éthique et de déontologie des élus municipaux de la Ville d’Alma et que je m’engage à respecter les règles de ce code applicables après la fin de mon mandat.

Et j’ai signé: »

Les élus avaient au plus tard jusqu’au 2 décembre 2011 pour adopter un tel code d’éthique, tel que le prévoit la Loi sur l’éthique et la déontologie adoptée par el gouvernement du Québec en décembre 2010.

Ce document parle donc de la mission, de la vision et des valeurs qui sont véhiculées à l’intérieur de Ville d’Alma.

On y parle des droits et obligations et comportements des élus dans le cadre de leur fonction ainsi que de leurs obligations et loyauté après leur mandat en rapport avec les informations dont ils auraient eu connaissance dans le cadre du dit mandat.

Partager cet article