Festirame: les techniciens installent 60 000 watts de son et 145 000 watts d'éclairage

Festirame: les techniciens installent 60 000 watts de son et 145 000 watts d'éclairage

DE LA PUISSANCE. À Place Festivalma, les techniciens sont à l’œuvre pour tout mettre en place sur la Scène Promutuel en prévision des huit soirs de spectacles qui débuteront ce samedi. C’est un total de quelque 60 000 watts de son et 145 000 watts d’éclairage qui seront au cœur de l’animation de ces soirées endiablées.

Lors de notre passage sur le site, vers 14 h, les techniciens s’affairaient à déballer les caisses de matériel. Notamment, on se préparait à hisser en arrière scène un écran géant au LED qui sera animée chaque soir.

Du câblage en quantité industrielle, de l’électricité grande puissance, des équipements de levage sophistiquées du talent pour relier le tout et plusieurs heures de travail: c’est ce qu’il faut pour tout mettre en place.

Notamment, les deux barres principales de haut-parleurs, en façade, de chaque côté de la scène, au lieu de comporter 10 caisses en comptent cette année 12, soit un total de 24 caisses au-dessous du quelles on retrouve de part et d’autre les « subs » pour les notes plus graves.

« Sans entrer dans les détails techniques, ça nous donne près de 60 000 watts de son, c’est pas mal de jus… Il y a même certains groupes qui en amènent davantage. Un Éric Lapointe, par exemple, il ajoute près de 30 000 watts de son additionnels sur scène », nous indiquait un technicien sur place.

Le soir dereprésentation, deux personnes deviennent fondamentales dans la qualité du spectacle. Quand on est face à la scène, du côté droit, le tech de son contrôle tout ce qui sort des instruments, des micros et des haut-parleurs. Du côté gauche, c’est le tech d’éclairage qui a le contrôle sur tous les luminaires, les écrans et les effets visuels multiples.

La complicité de ces deux techs est à la base du succès sonore et visuel du spectacle.

Au cours de cette soirée de vendredi et demain dans la journée, on va vérifier chaque branchement et chaque composante, tant du côté éclairage que sonore et les test vont faire en sorte de bien équilibrer la sonorisation pour que la qualité soit au rendez-vous sans « écraser » les spectateurs en avant tout en s’assurant que les gens au VIP et dans les estrades reçoivent une belle qualité sonore.

La forme ovoïde de l’amphithéâtre facilite l’équilibrage du son car les réverbérations sont moins présentent et diffuses.

À venir

Quand tout sera réglé au quart de tour, Festirame pourra présenter ses activités et sa programmation artistique 2014 alors que pendant huit soirs, des artistes de renoms défileront sur la scène Promutuel, soit du 5 au 13 juillet.

Ce samedi, après la remise des bourses et trophés de la 42e édition de la compétition de chaloupe à rames, à compter de 20 h 15, il y aura une prestation de Zumba, à 20 h 45, avec le Club Kino d’Alma.

Puis, place au spectacle avec Louis-Jean Cormier. Pendant 15 ans, il nous a touchés et fait voyager dans les ambiances rock poétiques de son Karkwa.

Aujourd’hui, il pose ses bagages pour mettre sa plume, son talent et sa sensibilité au service d’un paysage sonore plus personnel, simple et sincère. C’est entouré d’amis, de complices et d’artisans de toutes sortes qu’il a bricolé cet univers vibrant qui lui ressemble, et qui nous rassemble.

Et ce dimanche 6 juillet, ce sera une soirée toute régionale avec trois voix talentueuses! TROIS VOIX : MICHAËL, JÉRÔME COUTURE ET MARC-ANDRÉ FORTIN.

Né d’une belle surprise, le spectacle est devenu rapidement un succès monstre ! Ils ont tous les trois des feuilles de route individuelles impressionnantes ! La passion qu’ils partagent sur scène est palpable, le mélange des trois est émouvant. Les trois chanteurs du Saguenay-Lac–St-Jean ont donc décidé de remettre ça et de vous faire plaisir au Festirame d’Alma ! Ils vous présenteront leurs succès et bien d’autres surprises. Une soirée enlevante et parfois touchante !

Partager cet article