Formation express de préposé aux bénéficiaires : La population du Lac-Saint-Jean manifeste son intérêt

Par Janick Émond
Formation express de préposé aux bénéficiaires : La population du Lac-Saint-Jean manifeste son intérêt
La formation express de préposé aux bénéficiaires est d’une durée de trois mois, et garantie un emploi en CHSLD. (Photo : Trium Médias – Serge Tremblay)

L’appel lancé par le premier ministre du Québec, François Legault, afin de former 10 000 nouveaux préposés aux bénéficiaires en CHSLD a été bien entendu au Lac-Saint-Jean. En date du 3 juin, le lendemain du début des inscriptions, 92 personnes avaient déjà manifesté leur intérêt auprès de Forgescom à Alma.

Pour rappel, la formation express pour devenir préposé aux bénéficiaires est d’une durée de 375 heures sur trois mois. La formation est rémunérée 21 $ de l’heure, et offre un emploi à la clé de 26 $ de l’heure, avec fonds de pension.

« Dès l’annonce du premier ministre, nous avons déjà commencé à prendre les coordonnées des gens qui ont manifesté leur intérêt. On attendait encore de notre côté d’avoir plus d’informations sur la marche à suivre », indique la directrice de Forgescom, Annie Bouchard.

Elle mentionne que les inscriptions sont en provenance de partout autour du Lac-Saint-Jean, étant donné que Forgescom est la seule école à offrir ce programme au Lac.

« Nous n’avons cependant pas, pour l’instant, les données du ministère concernant les inscriptions faites sur la plateforme en ligne du gouvernement. J’ai parlé avec le réseau de la santé mercredi matin, et eux me confirmaient qu’il y avait 916 inscriptions pour la région, mais on ne sait pas combien du Lac-Saint-Jean seulement. »

Pas prêt

« Sur les 916 inscriptions, il y en a certainement une centaine pour le Lac. Nous ne sommes pas prêts à en recevoir autant. On n’aura jamais assez de ressources humaines, d’enseignants et de personnes pour former tous ces gens-là. »

Annie Bouchard relativise toutefois en indiquant qu’il serait surprenant que les 916 personnes inscrites reçoivent la formation.

« On ne connait pas les conditions d’admission. En règle générale, il faut avoir au minimum un secondaire 3 pour suivre la formation régulière, mais là, on ne sait pas comment ça va fonctionner. Je m’attends donc à ce qu’il y ait un maximum de personnes autorisées à suivre la formation par école, tout dépendant de la demande en CHSLD dans le secteur de l’école. »

Collaboration

Forgescom collaborera avec la Commission scolaire du Pays-de-Bleuets pour donner la formation express dans le haut du Lac.

« Nous avons l’habitude de collaborer avec eux, de déplacer nos programmes en santé à Dolbeau-Mistassini et Roberval. Nous serons donc en mesure d’offrir la formation là-bas aussi. »

La formation débutera le 15 juin, partout au Québec.

Partager cet article