François Legault accueilli par des manifestants à Val-Jalbert

Photo de Yohann Harvey Simard - journaliste de l'initiative de journalisme local
Par Yohann Harvey Simard - journaliste de l'initiative de journalisme local
François Legault accueilli par des manifestants à Val-Jalbert
Le Premier ministre se dit conscient de l’importance du secteur forestier pour l’économie du Saguenay-Lac-Saint-Jean. (Photo : Trium Médias - Yohann Harvey Simard)

Chambord – Le Premier ministre François Legault s’est aujourd’hui arrêté au Village historique de Val-Jalbert dans le cadre de sa tournée du Saguenay-Lac-Saint-Jean, où plusieurs manifestants membres de la Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) étaient présents pour l’accueillir.

Les travailleurs de la santé, qui réclament de meilleures conditions de travail, ont en effet profité de l’occasion pour rappeler leurs doléances au Premier ministre. Il y a de ça deux semaines, ces derniers avaient transmis leurs demandes via une lettre directement adressée à la ministre Andrée Laforest.

« Depuis ce temps-là, c’est silence radio, on a eu aucun retour. On est donc venus formuler les mêmes demandes en proposant les mêmes solutions », a signalé la vice-présidente régionale de la FIQ, Julie Boivin.

Son organisation réclame à tout le moins que les closes de leur contrat de travail soient respectés, et déplore l’omerta qui règne au sein du CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

« On a tout simplement pas le droit de dire qu’on est mal géré. On veut vraiment que le CIUSSS change de ton et qu’il cesse d’être aussi directif et autoritaire », a-t-elle ajouté.

De son côté, le Premier ministre a laissé entendre que les présentes revendications semblaient plutôt relever d’enjeux locaux, affirmant qu’une entente provinciale venait tout juste d’être signée avec la FIQ.

» On a convenu d’un moyen avec la FIQ, maintenant il faut le mettre en place. Il faut afficher des nouveaux postes et s’assurer qu’avec les nouvelles primes, tous les autres postes soient comblés, incluant ceux de soir, de nuit et de fin de semaine », a-t-il indiqué.

Plusieurs manifestants membres de la Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) ont profité du passage de François Legault à Val-Jalbert pour lui réitérer leurs revendications.

 

Partager cet article