Giovanni Apollo devient un bleuet d’adoption

Giovanni Apollo devient un bleuet d’adoption

Giovanni Apollo dit avoir réussi à se sortir de l’enfer dans lequel il a été plongé en novembre 2017 après avoir rencontré Isabelle, la femme de sa vie. Le chef cuisinier est passé de héros à zéro lorsqu’il a été au coeur d’un scandale médiatique.

« Sous une tonne de merde, j’ai trouvé un bijou étincelant qui a fait abstraction de tout ça et qui a vu l’homme que je suis. Elle m’a redonné mon souffle de vie et je m’en suis sorti grâce à elle », raconte-t-il.

Dans les mois qui ont suivi leur rencontre du printemps 2018, ils sont devenus mari et femme.

Isabelle (dont nous tairons le nom de famille) a des racines au Lac-Saint-Jean. Le couple a récemment fait l’acquisition d’une résidence secondaire, à Lamarche. La propriété est devenue leur petit nid tranquille. Ils s’y rendent régulièrement pour profiter de leurs journées de congé.

« J’ai toujours dit qu’un jour, je prendrais ma retraite au Lac. Mon épouse est originaire d’Alma. Ça faisait 25 ans qu’elle rêvait d’avoir un pied à terre dans sa région », poursuit Giovanni Apollo.

Ce dernier et sa conjointe passent du bon temps en terre jeannoise dès qu’ils ont quelques jours pour eux.

« On s’amuse, on fait du plein air, on joue dans la neige, on fait des randonnées en motoneige. Enfin, j’ai appris à apprécier l’hiver », dit-il à la blague.

Le chef controversé affirme être capable de marcher encore la tête haute, malgré tout ce qui a été dit et écrit sur lui.

« Hormis les insultes sur les réseaux sociaux, personne au grand jamais ne m’a regardé de travers. Quand je vais au Lac, les gens sont intègres. Il n’y a pas de fake. Ils vont te donner l’heure juste. »

La Grange

Lorsque les nouveaux mariés retournent en ville, c’est pour opérer leur resto La Grange d’Apollo. L’endroit, situé aux abords de la rivière Richelieu, a été mis en vente au cours des derniers mois. Depuis la semaine dernière, le domaine n’est plus sur le marché immobilier.

« J’ai fait ça sur un coup de tête. Après avoir pris du recul, j’ai réalisé que ce que j’aime d’abord et avant tout, c’est de cuisiner. La Grange, ça fonctionne bien. »

Il soutient que les clients réservent des mois à l’avance pour se faire cuisiner des plats par lui.

Trois semaines chez les bouddhistes

Giovanni Apollo raconte s’être réfugié dans un monastère bouddhiste, en Asie, durant 21 jours après avoir été visé par des allégations d’inconduites sexuelles. Là-bas, il dit s’est recentré sur lui-même.

« J’étais pris dans une tornade en même temps que d’autres personnes alors que nos histoires n’ont rien à voir entre elles », déplore-t-il, en faisant référence aux dossiers d’Éric Salvail et Gilbert Rozon.

« Je n’ai jamais été rencontré par la police. Je ne me suis jamais caché. Si des gens ont des choses à me reprocher, ils n’ont qu’à porter plainte. »

Chez les Boudhistes, l’homme de 49 ans affirme avoir été invité à trouver ses propres réponses à l’intérieur de lui.

« Quand j’ai voulu remercier le moine qui m’accompagnait, il m’a dit je ne t’aide pas, c’est à toi de t’aider. Et c’est vrai. Ils ne te font pas la morale. Ils t’aident à définir ce que tu es et ce que tu veux réellement. »

Au cours de ses trois semaines de retraite, il a réfléchi. Il mentionne avoir fait le point sur son parcours depuis son arrivée au Québec, en 1994. Il admet avoir pris conscience de tout l’impact entourant les mots qu’il faut utiliser et des propos qui ne sont pas nécessaires.

« J’ai appris qu’il y a beaucoup de choses que tu ne peux pas dire pour enrober une histoire. »

Prénom

Que les gens l’appellent Joseph, Jean-Claude ou Giovanni, n’importe pas au chef cuisinier. Ce qu’il veut, c’est de continuer à exercer sa passion.

« Mon nom usuel, c’est Giovanni. Ce n’est pas un nom d’emprunt. J’ai même reçu un chèque du gouvernement du Canada, la plus grande autorité du pays où j’ai décidé de vivre et il est à l’ordre de Giovanni. Moi, je fais de la cuisine. Le reste, ça ne change pas grand-chose. »

Projets

Outre l’opération de son restaurant de la Montérégie, Giovanni Appolo entend travailler sur la préparation d’un nouveau livre de cuisine. Il aimerait aussi diffuser des capsules de recettes sur le Web. Il n’écarte pas la possibilité de faire un jour, un retour à la télé. Il n’a pas de projets d’affaires au Lac-Saint-Jean.

 

 

 

 

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Colette Lacroix Recent comment authors
Colette Lacroix
Invité
Colette Lacroix

Bravo !c’est toujours dans l’honnêteté que l’on est le plus apprécié.
Félicitations de regarder en avant.