Guy Larouche relève le défi à la direction générale du M.L.V.

Par Normand Simard
Guy Larouche relève le défi à la direction générale du M.L.V.

Enfin, clament bien des résidants d’Hébertville, un homme du milieu, un sportif dans l’âme, un homme qui connaît la montagne sur le bout de ses doigts, dirigera le Centre de ski du MLV. Guy Larouche, directeur général à la municipalité d’Hébertville, ainsi, a accepté le défi de la direction générale de la Coopérative des travailleurs du Mont-Lac-Vert qui administre cette infrastructure sportive et récréo-touristique.

Le nouveau d.g., en fonction depuis le 5 mars dernier, occupera encore la direction générale de la municipalité d’Hébertville, jusqu’à ce qu’il y ait nomination de son successeur puisque le poste est déjà ouvert depuis quelques jours.

La Coopérative des travailleurs du Mont Lac-Vert s’est retrouvée sans gouvernail, il y a quelques semaines, suite à la démission de Gilles Girard qui a occupé la fonction de directeur général depuis le 15 février 2005. Il aura dirigé le Centre du Mont Lac-Vert pendant deux ans, jour pour jour. À la Coopérative des travailleurs du Mont Lac-Vert, on a été avare de commentaires concernant les motifs du départ de Gilles Girard: « Il nous a remis sa démission. Monsieur Girard a connu des problèmes de santé depuis le début de l’hiver, ce qui a beaucoup limité son temps de présence aux bureaux de la direction générale », a tout simplement indiqué Julie Bolduc, la responsable du marketing au Mont Lac-Vert.

Feuille de route impressionnante

Concernant Guy Larouche, sa feuille de route montre qu’il est lié depuis longtemps avec la municipalité d’Hébertville. Il a été directeur des loisirs pendant 10 ans et, depuis les six dernières années, il est le directeur général de la municipalité. En outre, il a siégé sur le c.a. de la Coopérative des travailleurs du Mont Lac-Vert, au cours des deux dernières années. « C’est tout un défi que je relève. J’ai le mandat, de la Coopérative de travailleurs et de la municipalité, de restructurer le centre et de lui donner une vocation plus élargie, notamment en ce qui concerne la location du chalet principal pour des congrès, des réunions monstres ainsi que des activités sociales comme des noces », a précisé Guy Larouche. Et à ceux qui lui font remarquer qu’il laisse le poste de la fonction publique le plus rémunérateur et le plus prestigieux à Hébertville pour diriger le Centre du Mont Lac-Vert, Guy Larouche répond qu’il s’est fort bien entendu avec la municipalité et que les conditions d’occupation de son nouveau poste le satisfaisaient pleinement. « Ça n’a pas été une question de salaire dans mes négociations. J’ai toujours eu à coeur la montagne et son développement. Je me suis donné un énorme défi. Cette montagne, je l’ai dans l’âme. Je suis très optimiste et confiant de pouvoir faire profiter davantage, à la population locale, de Lac—Saint-Jean-Est, aussi du secteur de Roberval et Saint-Félicien, de tous les bienfaits de cette infrastructure unique », a ajouté le nouveau d.g. . À court terme, Guy Larouche entend travailler fort pour terminer la saison en beauté et pour que le Centre du Mont Lac-Vert connaisse des records d’affluence à quelques jours du début de la faste période du ski de printemps. 251a

Partager cet article