Hébertville-Station : Le développement immobilier va bon train

Photo de Julien B. Gauthier
Par Julien B. Gauthier
Hébertville-Station : Le développement immobilier va bon train
Le projet de la rue Moreau comporte 58 terrains, un projet domicilier que la municipalité espère compléter d’ici 10 ans.

Le maire d’Hébertville-Station, Réal Côté, terminera les 14 mois derniers de son mandat avec le sentiment du devoir accompli. Surtout après avoir mis en branle plusieurs projets d’infrastructures, dont celui du nouveau parc immobilier de la rue Moreau qui permettra d’accueillir 58 nouvelles résidences.

Réal Côté, qui ne se représentera pas comme maire en 2021, espère que l’ensemble des terrains sera vendu d’ici 10 ans, puisque la municipalité a investi pas moins de 2 M$ depuis 2017 dans ce projet.

Jusqu’à présent, huit terrains ont été vendus et quatre résidences sont en construction. Les coûts des terrains sont de 3,25$/pied carré. Le maire se réjouit notamment que le projet attire de jeunes familles.

« Ce sont des gens assez jeunes, en bas de 40 ans. Ils recherchent la tranquillité et la centralité dans la région. Ce sont souvent des couples dont l’un travaille à Saguenay, l’autre dans le haut du Lac », explique-t-il.

Les bordures de trottoir ayant été construites récemment, les travaux d’asphaltage devraient débuter dans les prochains jours.

Par ailleurs, des travaux de réfection de la conduite du rang 3 sont également prévus, en raison de la forte demande des fermes laitières.

Côté pas candidat en 2021

Réal Côté ne sera pas candidat à la mairie aux prochaines élections qui auront lieu en 2017. Pour l’instant, seul le conseiller Michel Claveau a démontré de l’intérêt pour le poste. (Photo : Archives)

Réal Côté a affirmé lors de son élection en 2017 que ce serait son dernier mandat. Trois ans plus tard, il n’a pas changé son fusil d’épaule.

« Ça fait 13 ans que je suis à ma retraite. Quand tu es à la mairie, tu ne prends pas de retraite. C’est surtout en raison de mon âge. Je suis content d’avoir fait ce que j’ai fait, mais un moment donné, en trois mandats, tu es censé avoir eu le temps de passer ton message. »

Il se dit particulièrement fier d’avoir lutté contre l’exode démographique, permettant d’augmenter la population d’Hébertville-Station, passant de 1 216 habitants en 2011 à 1 311 habitants en 2016.

« Une municipalité qui a de la croissance, je pense qu’il y a de quoi être fier. Ce n’est pas seulement moi, mais l’ensemble de l’équipe au conseil qui a travaillé fort dans ce dossier.»

Michel Claveau candidat en 2021

Pour l’instant, un seul autre candidat a démontré son intérêt à briguer la mairie d’Hébertville-Station aux prochaines élections.

Michel Claveau, conseiller du district 6 avait été battu en 2017, mais est revenu à la table du conseil lors d’une élection partielle en février dernier.

« C’est encore mon intention, tant que la santé le permet. Revenir à la table du conseil m’a permis de me remettre dans le bain », a déclaré Michel Claveau.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des