Il y a du traffic dans les sentiers

Janick Emond, journaliste de l’Initiative de journalisme local
Il y a du traffic dans les sentiers
Plusieurs touristes québécois sont remarqués dans les sentiers du Lac-Saint-Jean. (Photo : courtoisie)

L’hiver a commencé bien tranquillement pour les motoneigistes du Lac-Saint-Jean. Les températures douces et les faibles précipitations de neige ont freiné les adeptes de s’aventurer dans les sentiers. Mais depuis quelques semaines, ils sont nombreux à parcourir les sentiers.

« Avec les dernières grosses bordées de neige qu’on a eues dans les dernières semaines, les motoneigistes sont encore plus heureux ! Ç’a pris du temps avant de pouvoir pleinement profiter des sentiers, mais là, on a de super bonnes conditions », mentionne le président du Club de motoneige Lac-Saint-Jean, Daniel Simard.

Ce dernier indique d’ailleurs que plusieurs touristes d’autres régions du Québec viennent profiter des sentiers au Lac-Saint-Jean, et ce, malgré la recommandation de ne pas se promener d’une région à l’autre.

« Le club, on s’occupe du relais du mont Apica. Avec les inscriptions des gens qui passent, on le voit très bien qui ne vient pas de la région. On voit donc beaucoup de motoneigistes qui arrivent de la région de Québec et de Trois-Rivières. On en voit moins que les autres années ceci dit, mais on en voit quand même. »

Membres

D’autre part, le club a connu une légère diminution de son nombre de membres de l’ordre d’environ 5 %.

L’an dernier, le club comptait 2 800 membres. Cette année, ils sont 2 680 à avoir acheté leur carte de membre. Daniel Simard ne s’inquiète toutefois pas de cette baisse, alors que le club demeure encore le troisième plus gros du Québec.

« Il faut dire qu’une information qui nous revient, c’est qu’il s’est vendu beaucoup de motoneiges pour cet hiver, mais que plusieurs l’utilisent seulement pour se rendre à leur chalet, pas nécessairement pour aller se promener dans les sentiers. »

Hors-piste

Daniel Simard a avancé que l’an prochain, les clubs de motoneige du Québec pourraient s’allier afin de lancer une campagne de sensibilisation pour que les motoneigistes respectent les sentiers et arrêtent de s’aventurer hors des sentiers.

« Il y en a encore beaucoup qui ne respectent pas ça et qui vont se promener et endommager des champs et des terres agricoles. Les propriétaires nous donnent des droits de passage, c’est la moindre des choses d’être respectueux et de ne pas sortir des sentiers. »

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires