Incendie et autres risques: chaque municipalité sort gagnante

Incendie et autres risques: chaque municipalité sort gagnante

SERVICES BONIFIÉS. C’est officiel et opérationnel. Toutes les municipalités de la MRC Lac-St-Jean-Est ont désormais accès à un service bonifié au chapitre des « autres risques » que l’incendie, soit les appels concernant les matières dangereuses, les sauvetages spécialisés en espace clos, en hauteur, sur glace, nautique, la désincarcération ainsi que les sauvetages d’urgence en milieu isolé hors route.

Au cours de la révision du Schéma de couverture de risques en incendies sur le territoire de la MRC Lac-St-Jean-Est, les responsables des trois régies (Nord, Sud et Centre) se sont entendus pour augmenter le niveau de services offerts à la population, en incluant notamment la notion d’autres risques suggérée par la Loi en sécurité incendie.

« Le premier schéma était principalement dédié à la couverture incendie. On a structuré les services et les municipalités pour obtenir une meilleure force de frappe. Maintenant, le schéma comprend désormais les appels concernant les autres risques. La création d’une équipe spécialisée au secteur Centre évite des frais additionnels de formation et d’équipements dans les autres municipalités et les opérations seront facturés à la pièce, selon le type d’intervention », précise Bernard Dallaire, directeur du service des incendies de Ville d’Alma et l’un des artisans du schéma de couverture de risque dans la MRC intervenue au début des années 2000.

La MRC Lac-St-Jean-Est devient ainsi un modèle unique au Québec en matière d’organisation de services incendie et de couverture des autres risques. Déjà, Bernard Dallaire reçoit des appels d’autres villes qui s’informent sur la structure mise en place.

Complémentarité

Se retrouvant dans l’obligation d’offrir un service relevé en raison d’une population de plus de 25 000 habitants, le service des incendies de Ville d’Alma a étalé sur quelques années l’achat d’équipements spécialisés en sauvetage et formé un groupe d’élite de quelque 12 pompiers spécialisés en sauvetage en hauteur, espaces clos ou contre les produits dangereux.

« C’est cette expertise et les équipements que l’on met au service de toutes les municipalités du territoire attendu que notre accréditation nous accorde l’exonération de responsabilité. Lors d’une intervention donnée dans une municipalité, nous allons immédiatement déléguer les bons équipements et le nombre approprié de pompiers spécialisés. Les pompiers de l’endroit vont intervenir en support à cette équipe pour maximiser cette intervention », résume Bernard Dallaire.

Partager cet article