Investissements de 200 000 $ au port de plaisance

Investissements de 200 000 $ au port de plaisance

NAUTISME. C’est 200 000 $ qui seront investis en 2015 pour le port de plaisance d’Alma. De nouveaux locaux, l’aménagement d’un stationnement supplémentaire et un service de location de kayak feront partie des innovations apportées.

La clientèle du port de plaisance pourra profiter d’une nouvelle capitainerie. Les investissements permettront d’offrir aux plaisanciers une salle d’accueil moderne, située au 7, avenue du quai.

La Maison du matelot

La Maison du matelot, située à l’entrée du port de plaisance se refera également une beauté. On pourra désormais y trouver une nouvelle terrasse avec vue imprenable sur la rivière.

Location de kayak

Deux kayak seront mis à la disposition du public, et ce, en collaboration avec l’entreprise Equinox Aventure. La location inclut bien sûr l’équipement. Des itinéraires de pêche d’une heure, d’une demi-journée ou d’une journée sont également proposés.

Autre amélioration prévue, afin de combler les besoins en espaces pour remorques, l’ajout d’un stationnement face à celui déjà existant sur la rue Sacré-Cœur Est. Le tout devrait être finalisé incessamment.

Vox pop

Robin Murray, citoyen de Saint-Gédéon, est un utilisateur régulier des installations du port de plaisance. Il nous avoue venir pratiquement tous les jours, que ce soit comme plaisancier ou simplement pour une promenade.

« C’est un beau coin, et ça s’améliore chaque année. Avant, il n’y avait pas de réservoirs à gaz, le quai était beaucoup plus petit. C’est juste dommage qu’il n’y ait plus de restaurant », confie-t-il.

André Tremblay demeure tout près des installations. Il nous décrit la Petite décharge et le Saguenay comme un trésor caché de 22 km de long menant jusqu’à Shipshaw, bordé de plages, de chûtes et de baies méconnues du public. On peut même y observer des aigles à tête blanche.

« Les gens pensent que ça s’arrête à la pointe des Américains, mais c’est loin d’être ça ».

Le seul pêcheur présent durant cette chaude journée, William Jean, lui, avoue en être à sa cinquième visite cette année. Il dit profiter pleinement du quai et compte bien y revenir souvent.

Partager cet article