Investissements du ministère des Transports du Québec : Jusqu’à 82 M$ pour la MRC de Lac-Saint-Jean-Est de 2020 à 2022

Photo de Julien B. Gauthier
Par Julien B. Gauthier
Investissements du ministère des Transports du Québec : Jusqu’à 82 M$ pour la MRC de Lac-Saint-Jean-Est de 2020 à 2022

Le gouvernement du Québec a annoncé une enveloppe de 207 M$ pour la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean pour des investissements routiers et aéroportuaires de 2020 à 2022. Ce faisant, la MRC de Lac-Saint-Jean-Est aura elle aussi sa part du gâteau, particulièrement le secteur d’Alma.

Le gouvernement prévoit donc investir jusqu’à 25 M$ pour la voie de contournement des quartiers de Delisle et de L’Isle-Maligne (tronçon de la route 169 situé entre la rue Sainte-Cécile et la jonction de la route 172).

En outre, le pont situé au-dessus de la rivière aux Chicots sera réparé en 2021. Un investissement qui se situe entre 1 M$ et 5 M$.

Autres municipalités

Les Métabetchouanais auront eux aussi droit à des investissements d’environ 8 M$. En effet, la réfection et l’asphaltage de la route 169 (rang Caron) dans deux secteurs : le ruisseau Puant et l’intersection de la route collectrice de Lac-à-la-Croix sont planifiés.

Ces derniers peuvent également s’attendre à des investissements pour l’asphaltage de la route 170 ainsi que pour l’ajout de trois panneaux à messages variables permanents pour la gestion des routes 169 et 170 lors de conditions météorologiques sévères.

Parmi les autres investissements majeurs, on peut également noter des investissements de près de 5 M$ pour l’asphaltage de la chaussée de la route collectrice de Labrecque, entre le chemin des Vacanciers et le 7e Rang Est.

Jusqu’à 10 M$ sont aussi prévus dans le secteur d’Hébertville pour la réfection de la chaussée de la route 169, des kilomètres 71 à 73, ainsi que pour la correction de courbes et réaménagement d’une partie de la route, le long du rang du Lac-Vert.

Lancement d’un appel d’offres pour les routes 169 et 170

Le ministère des Transports a également annoncé la publication d’un appel d’offres visant l’attribution d’un mandat de services professionnels pour la mise à jour de l’étude d’opportunité et la préparation de l’avant-projet préliminaire.

Ce mandat permettra notamment d’analyser l’évolution des problématiques hivernales telles que la gestion de la poudrerie ainsi que les éblouissements. Il permettra également d’implanter les plus récentes normes de sécurité routière et les données actualisées à propos de l’augmentation de la circulation.

En outre, le mandat permettra d’estimer les coûts des mesures compensatoires afin de rendre le projet carboneutre et d’estimer les émissions de gaz à effet de serre (GES) attribuables aux travaux de construction du projet.

Partager cet article