Jean-Carmel Lajoie et Doris Lavoie se font la lutte à la mairie

Jean-Carmel Lajoie et Doris Lavoie se font la lutte à la mairie

Jean-Carmel Lajoie et Doris Lavoie se font la lutte à la mairie d’Hébertville.

Dimanche prochain, le 30 septembre, les électeurs d’Hébertville se rendront aux urnes pour choisir un nouveau maire afin de remplacer Martin Bergeron qui a remis sa démission au début de l’été.

M. Bergeron alors occupe de nouvelles fonctions à l’extérieur de la région

Deux adversaires s’opposent, soit Jean-Carmel Lajoie, un citoyen qui a fait carrière comme infirmier, contre Doris Lavoie, conseillère municipale depuis 2009 et qui prendra sous peu sa retraite de l’Agence de revenue du Canada.

Cette élection partielle soulève beaucoup d’intérêt car dimanche dernier, lors du vote par anticipation, 106 électeurs sur une possibilité de 2018 se sont présentés.

Dans le cadre de deux entrevues réalisées sur place dimanche, Le Journal Le Lac-St-Jean vous présente en ordre alphabétique le portrait des deux candidats en lice.

Jean-Carmel Lajoie veut « redresser » la municipalité

En se portant candidat à la mairie d’Hébertville, Jean-Carmel Lajoie a plusieurs objectifs en tête, dont le redressement organisationnel du fonctionnement de la municipalité.

Jean-Carmel Lajoie a fait carrière dans le domaine infirmier. Retraité depuis trois ans, il continue d’assumer des mandats de coordonnateur d’activités (cadre responsable de l’hôpital) de nuit ou la fin de semaine pour l’hôpital de Chicoutimi et d’Alma.

Depuis quelques années, il suit avec assiduité les séances du conseil et il a donc des idées nouvelles pour redresser certaines choses qui ne semblent pas fonctionner.

« J’ai fait des observations. On n’a pas de directeur générale depuis plusieurs mois et on n’a pas de contremaître pour les travaux publics. Le poste d’urbaniste est occupé depuis deux mois environ avec une personne par intérim à temps complet pour l’aider. Le maire se doit d’avoir ses postes cadres qui sont prioritaires pour un bon fonctionnement des besoins municipaux pour que le village puisse faire face à l’avenir », soutient-il.

Natif d’Hébertville et y ayant toujours résidé, Jean-Carmel Lajoie considère qu’Hébertville est un village qui est recevant par l’accueil des Hébertvillois et leurs gentillesses.

Il a donc le goût de s’impliquer pour relever un nouveau défis et travailler en collaboration avec tous les comités et surtout avec les citoyens.

Il entrevoit le rôle de maire avec le pouvoir d’exercer son droit de surveillance, d’enquête et de contrôler tout ce qui est en regard avec la municipalité.

Avoir un budget équilibré, faire des plans d’actions pour les années futures, prendre des décisions et les faire respecter, être à l’écoute de la population, de tous les organismes, de la jeunesse et des jeunes familles ou encore revitaliser les entrées du village : ce sont autant d’éléments au cœur de ses engagements.

Doris Lavoie vise avant tout le développement de sa municipalité

Doris Lavoie, conseillère municipale au siège #5 à Hébertville, a décidé de faire le grand saut et elle est candidate au poste de maire. Son principal objectif est de voir de façon impérative au développement de sa municipalité.

Son expérience politique l’a amenée à siéger sur plusieurs comités au sein du conseil municipal. Également, comme par hasard, en vertu de la règle d’alternance, elle a occupé le poste de maire suppléant en juillet et août, de sorte qu’avec l’absence de Martin Bergeron, elle a été projetée à la tête de la municipalité.

Doris Lavoie est native de St-Gédéon mais réside à Hébertville depuis plus de 18 ans. Elle est également très connue pour son rôle d’organiste de la paroisse.

« Pendant l’été, beaucoup de gens m’ont approché pour m’inciter à me présenter. Avec l’élection de Mme Marois comme première ministre, certains me disaient même, une mairesse, pourquoi pas », lance Doris Lavoie avec conviction.

Se présentant comme la voix de l’expérience et de l’avancement, Doris Lavoie assure que son assiduité au conseil municipal depuis 2009 fait en sorte qu’elle est parfaitement au courant des principaux dossiers et de la progression respective de chacun d’eux

« Je désire continuer à m’investir pour Hébertville. J’ai plus de 55 heures de travail sur le terrain et j’ai visité la presque totalité des 1078 portes de la municipalité pour parler avec les gens, mais surtout, pour les écouter », souligne la candidate.

La réorganisation à l’interne à la municipalité, le développement économique, la mise en place d’un CPE, les secteurs de villégiature, etc… Doris Lavoie a plein d’idée sur ce qui doit être fait pour assurer le développement de la municipalité.

« Hébertville mérite quelqu’un qui est fier de sa municipalité », lance-t-elle avec confiance.

Pour tous les détails de ces événements et pour d’autres nouvelles, visitez régulièrement le www.lelacstjean.com ou inscrivez-vous à notre envoi quotidien.

Partager cet article