Jean Ouimet partage son idée d'une révolution citoyenne

Par Laurie Fortin
Jean Ouimet partage son idée d'une révolution citoyenne
Jean Ouimet a partagé avec beaucoup de passion le fruit de plus de 30 ans de recherche.

ENVIRONNEMENT . Ancien Chef du Parti vert au Québec et également candidat à la course à la chefferie du Parti québécois en 2005 face à André Boisclair, Jean Ouimet porte son message d’un bout à l’autre du Québec: un projet de changement pour concilier l’économie, la démocratie et l’environnement.

C’est à l’invitation du mouvement citoyen Alma en Transition que l’humaniste et écologiste est venu partager le fruit d’une réflexion élaboré sur plus de 30 ans.

Depuis quelques années, Jean Ouimet forme avec 9 autres personnes, le noyau derrière R-évolution citoyenne, pour respecter les limites de la planète et de l’être humain.

Devant la dégradation de la planète, il appert de reconnaître que les actes des humains ont une portée réelle sur l’environnement.

«Il faut reconnaitre que nous avons un lien direct avec la pollution et que cette pollution a des conséquences sur l’infertilité, le cancer, la bipolarité, l’obésité et plusieurs autres problèmes de santé. Il faut décontaminer notre environnement, c’est ça l’urgence», lance-t-il.

Depuis 40 ans, Jean Ouimet applique les principes de simplicité volontaire dans sa vie ce qui le pousse à croire qu’il est réaliste de penser que ce mode de vie peut s’élargir tout en conservant un niveau de vie intéressant.

Vision

Le conférencier souhaite changer les règles de la société actuelle en mettant fin entre autres à l’égoïsme et la compétition pour plutôt faire place à l’altruisme et la coopération internationale.

«Évidemment tout ça nécessite beaucoup de gestes et cela doit être réalisé avant les 5 à 10 prochaines années selon les experts, mais je suis optimiste que nous pouvons réussir. Ça va prendre des gens pour se lever debout parce que ce ne sont pas les entreprises, guidées par les intérêts privés, qui vont le faire», dit-il toujours souriant devant la vingtaine de personnes assemblées à la Boîte à Bleuets pour l’occasion.

La démarche citoyenne proposée passe par le partage des responsabilités, le partage des pouvoirs et le partage des richesses. Pour chaque volet, plusieurs solutions concrètes sont apportées afin de modifier le système dans lequel on vit telles que la création d’une monnaie complémentaire québécoise, la mise en place d’un référendum d’initiatives populaires, la direction collégiale. Sur le point de vue démocratique, le but est de favoriser la transversalité des pouvoirs plutôt que la gestion en silo.

À travers le Québec

À court terme, Jean Ouimet souhaite former des groupes dans chaque région du Québec pour porter son message et recueillir le plus de gens possible. Il vise à regrouper un million de personnes d’ici trois ans, soit un an avant la prochaine élection provinciale, pour qu’ainsi le prochain gouvernement soit choisi selon les principes que son groupe prône.

Pour obtenir des informations sur Pour respecter les limites de la planète et de l’être humain, rendez-vous au www.mvdq.org/ ou visiter la page facebook/Révolution citoyenne Pour respecter les limites de la Planète

Partager cet article