Jeannot Boulianne se lance dans l’arène politique

C’est maintenant officiel, l’homme d’affaires Jeannot Boulianne est le candidat du Parti libéral pour le comté Lac-Saint-Jean pour les prochaines élections provinciales. En fin de semaine, une rencontre est prévue à Montréal avec le premier ministre Jean Charest, l’ensemble des députés et des futurs candidats qui sont officiellement annoncés. Jusqu’à maintenant, plusieurs personnes stipulent que ces élections pourraient se tenir le 5 septembre prochain.

Militant de longue date au sein du Parti libéral, Jeannot Boulianne a refusé à quelques reprises de s’impliquer activement en raison de ses activités d’homme d’affaires généralement réalisées avec son frère Laval : « Aujourd’hui, n’étant plus autant occupé avec les entreprises que nous avons développées au fil de toutes ces années, j’ai un peu plus de temps à ma disposition. Après une bonne période de réflexion avec ma famille et l’appui de plusieurs personnes du milieu, j’ai finalement conclu que le temps était venu de m’impliquer plus activement sur la scène politique », souligne Jeannot Boulianne.

Le candidat du Parti libéral est actuellement en mode écoute et ce n’est que plus tard qu’il fera connaître son programme électoral : « Toute mon équipe est déjà formée et nous amorçons notre campagne en vue de la prochaine élection provinciale. Nous sommes en période de consultation sur les différentes attentes des gens du milieu. Dans le comté, il ne faut pas se le cacher, il y a plusieurs dossiers en attente de réalisation, et je crois que pour réaliser ces dossiers dans les meilleurs délais, il faut avoir un député qui soit du côté du pouvoir. Si ton enfant et le voisin te demandent 20 $, qui sera pensez-vous le premier privilégié? »

Renverser la tendance

Jeannot Boulianne est conscient qu’il sera difficile de changer l’historique du comté Lac-Saint-Jean, qui en 1976, a élu pour la première fois un candidat du Parti québécois. Avec une majorité de quelque 7 000 votes sur le candidat libéral Roger Pilote, Jacque Brassard entamait alors le premier de ses six mandats à l’Assemblée nationale.

Stéphan Tremblay a succédé à Brassard et Alexandre Cloutier est entré au parlement lors de l’élection de 2007. En 2008, Cloutier a amorcé un deuxième mandat à la suite d’une élection où il avait obtenu une majorité de 6 711 votes sur son adversaire libéral, Pierre Simard.

« Le Parti québécois a une longue histoire dans le comté Lac-Saint-Jean. Depuis 76, les gens ont élu un candidat de ce parti. Cependant, on remarque une nouvelle tendance au sein de la population, d’autant plus qu’un nouveau parti politique, la Coalition avenir Québec (CAQ) est dans le décor. La population est présentement dans l’incertitude. Est-ce que la venue de ce nouveau parti pourrait changer la donne chez les électeurs assidus au Parti québécois? C’est un aspect de l’élection qui serait intéressant à analyser à la suite des résultats », souligne Jeannot Boulianne.

Jusqu’à maintenant, Michel Simard, de la CAQ et Frédérick Plamondon du Parti Québec solidaire ont fait connaître leurs intentions de briguer les suffrages de la prochaine élection provinciale. Jeannot Boulianne est donc le troisième candidat qui démontre ses intentions.

Sur le terrain, Jeannot Boulianne entend faire une campagne dynamique, où les priorités économiques seront à l’avant-scène : « Ce n’est pas dans mes intentions de faire une campagne contre les personnalités des autres candidats. Mon expérience se situe dans le mode des affaires et c’est l’économique avec ses enjeux qui seront mes préoccupations. Dans le comté Lac-Saint-Jean, le timing est bon pour le changement », de conclure Jeannot Boulianne.

Pour tous les détails de ces événements et pour d’autres nouvelles, visitez régulièrement le www.lelacstjean.com ou inscrivez-vous à notre envoi quotidien.

Partager cet article