Jimmy Larouche signe un premier documentaire

Par Laurie Fortin
Jimmy Larouche signe un premier documentaire
Jimmy Larouche.

Le réalisateur Jimmy Larouche ajoute une belle corde à son arc. Avec le projet Sécurité de stars, il signe un premier documentaire dans sa carrière, projet qui sera diffusé à la fin du mois d’octobre et début novembre sur la chaîne Moi&cie.

C’est un hasard qui a fait en sorte que l’Almatois d’origine a été approché pour le projet. À l’origine, Sécurité de stars devait être réalisé par un autre et contraint de devoir abandonner la réalisation, Jimmy Larouche se l’est fait offrir.

« C’est grâce à Marc Béland si j’ai eu cette chance, car il m’a référé. Le sujet était intéressant alors je me suis lancé. Dans un documentaire, on peut informer sur un sujet, mais aussi dénoncer et avoir de l’impact», de soutenir celui qui a donc découvert une nouvelle façon de toucher les gens.

Avec ce documentaire, Jimmy Larouche pourra toucher un auditoire plus grand qu’avec ses films, ce qui n’est pas sans lui faire plaisir.

« C’est la première fois que je vais être à la télé généraliste », dit-il, fier de cette belle nouveauté dans sa carrière.

Par l’entremise de l’un des spécialistes en la matière au Québec, Tyrone Foster, le documentaire Sécurité de stars présente ce monde via certains des gros événements artistiques survenus au Québec cette année comme le décès de René Angélil, les spectacles de Marie-Mai et Patrick Bruel pour ne nommer que ceux-là.

« On entre dans la sécurité de ces événements. Ce n’est pas évident, car il faut réussir à avoir les autorisations et droits, c’est parfois dur d’y avoir accès, mentionne-t-il. C’est un monde qui a beaucoup évolué. On pouvait avoir l’impression que ça prenait de gros bras pour pouvoir travailler là-dedans, mais ce n’est plus ça. »

Diffusé en primeur sur Moi&cie, le documentaire sera aussi présenté à TVA cet hiver.

Jimmy Larouche prévoit présenter un autre projet de documentaire à RDI dans les prochaines semaines.

« J’ai hâte de voir, c’est un sujet qui peut déranger. »

Partager cet article