Kess tu fais : Un projet intermunicipal pour faire bouger les jeunes

Par Janick Émond
La programmation de Kess tu fais inclut, entre autres, de la danse, de l’entrainement et du yoga. (Photo courtoisie)

Dans l’optique de lancer un projet intermunicipal, sept municipalité du secteur nord de la MRC Lac-Saint-Jean-Est ont fait équipe pour mettre sur pied le programme Kess tu fais.

Ce projet regroupe les municipalités de L’Ascension, Saint-Henri-de-Taillon, Sainte-Monique, Labrecque, Saint-Nazaire, Lamarche et de Saint-Ludger-de-Milot,

« Kess tu fais est un programme virtuel que nous allons offrir et qui s’adresse aux jeunes de 10 à 15 ans. À compter du 4 mai prochain, sur la page Facebook du programme, mais aussi sur celles des municipalités, ont retrouvera des capsules pour stimuler la clientèle jeunesse pendant la crise », explique la coordonnatrice des loisirs de Sainte-Monique, Nathalie Vachon.

La programmation, qui devrait être disponible sur les réseaux sociaux au moment de la parution de ce texte, regroupe des activités comme le yoga, des moments pour les enfants, des trucs beauté, de la danse et finalement, de l’entrainement maison.

« Ça sera d’une durée de quatre semaines. On commence le 4 mai et ça se termine le 29 mai. Les capsules sortiront du lundi au jeudi seulement. Si les gens embarquent dans le projet, que ça fonctionne bien, on pourrait continuer et faire un deuxième mois d’activités », ajoute-t-elle.

D’ailleurs, Nathalie Vachon souligne que les capsules pourront être consultées à n’importe quel moment, puisqu’elles resteront accessibles sur les réseaux sociaux.

Premier volet

Ce volet numérique de Kess tu fais est la première version du projet final, qui sera de plus grande envergure.

« En raison de la COVID-19, on va sortir le véritable projet seulement l’an prochain. Après une année de travail, nous étions prêts à lancer le projet, mais nous avons dû le repousser d’un an à cause de la crise actuelle. Cependant, nous n’avons pas voulu faire mourir le projet, donc on l’a adapté quelque peu afin d’offrir déjà une première version, mais virtuelle. »

Nathalie Vachon ajoute : « Le volet principal, qui sortira l’an prochain, ce sera véritablement un projet intermunicipal. On veut augmenter nos activités sportives dans les sept municipalités. Comme nous sommes petites, nous manquons souvent de monde et nous ne voulions pas offrir les mêmes choses. On veut s’unir et éviter les guerres de clochers. »

Partager cet article