Keyven Ferland préside la Chambre de commerce

Keyven Ferland préside la Chambre de commerce
Keyven Ferland

PRÉSIDENCE. Keyven Ferland, président/directeur général de La Web Shop, agence de développement Web, à Alma, a été choisi par les membres du conseil d’administration pour prendre la relève à la présidence de la Chambre de commerce et d’industrie de Lac-St-Jean-Est.

Il succède ainsi à Mario Morissette, élu en mai dernier mais qui a remis sa démission il y a quelques semaines. Ce dernier a en effet accepté une nouvelle fonction de directeur général de la municipalité de St-Henri-de-Taillon et ne voulait pas se placer dans une position d’apparence de conflit d’intérêt.

Keyven Ferland est un jeune homme d’affaires engagé qui a fait sa marque dans le monde des nouvelles technologies. Au début du mois de novembre, son entreprise célébrait d’ailleurs son quatrième anniversaire et on a souligné le fait que l’entreprise jouit maintenant d’un rayonnement qui va bien au-delà de la région.

Depuis l’assemblée générale de mai dernier, Keyven Ferland occupait le poste de vice-président. Suite à son élection, le poste laissé vacant de vice-président a été comblé par Philippe Plourde du Groupe Autocar Jeannois.

« Concerter et regrouper encore davantage la communauté d’affaires, voilà mon objectif qui me stimulera pour les mois à venir. J’ai mon entreprise depuis plus de cinq ans et j’attribue son succès au travail d’équipe et au dépassement professionnel des individus qui l’incarne. C’est dans cette optique que je souhaite continuer de rassembler les gens de notre milieu et ainsi m’assurer que le réseau fort de la Chambre profite au rayonnement de tous ses membres », a mentionné le nouveau président à l’issue de son choix.

Rappelons que Dave Gosselin a agi à titre de président par intérim depuis le départ de Mario Morissette, le 6 novembre dernier.

«Je suis heureux de constater qu’il y a de la relève pour la présidence de la Chambre. C’est un engagement important et j’ai pleinement confiance au potentiel de M. Ferland », de conclure Dave Gosselin.

Partager cet article