KWE Cocktails double son chiffre d’affaires pour une quatrième année

Photo de Yohann Harvey Simard
Par Yohann Harvey Simard
KWE Cocktails double son chiffre d’affaires pour une quatrième année
Ève-Marie Gravel et Jessica Côté ont bien l’intention de doubler leurs ventes une fois de plus en 2022. (Photo : Trium Médias – Yohann Harvey Simard)

Le succès de KWE Cocktails ne se dément pas depuis son démarrage en 2017. L’entreprise d’Alma a vu son chiffre d’affaires doublé en 2021, et ce, pour la quatrième année consécutive.

Bien qu’il s’agisse de produits sans alcool, les produits à cocktails aux saveurs boréales confectionnés par les fondatrices de l’entreprise, Ève-Marie Gravel et Jessica Côté, ont rapidement suscité la dépendance de plusieurs adeptes partout au Canada.

Avides de nouvelles saveurs, les papilles gustatives de leur clientèle croissante en demandaient toujours plus. Demande à laquelle l’entreprise a su répondre alors qu’elle dispose aujourd’hui d’une gamme permanente de sirops et de tonics totalisant sept produits. À cela s’ajoute leur soda tonic, dont la commercialisation a débuté il y a à peine quelques mois.

Des collaborations permettent également à KWE Cocktails de mettre ponctuellement en vente d’autres produits vendus en quantité limitée. Au total, l’entreprise a écoulé 20 000 bouteilles et 15 000 sodas en cannette au cours de la dernière année.

Le goût de la forêt

Selon ses fondatrices, KWE Cocktails a su se tailler une place sur le marché en raison des saveurs recherchées que procure l’exploitation de la flore boréale caractéristique des régions nordiques comme le Lac-Saint-Jean.

En effet, dans la mesure du possible, tous les produits de l’entreprise sont faits à partir d’ingrédients que l’on retrouve dans les forêts dans la région. « L’idée, c’est qu’on remplace tous les ingrédients qui peuvent l’être. La citronnelle, par exemple, on l’a remplacée par de l’épinette vieillie », indique Jessica Côté, ajoutant que le poivre des dunes, le thé du Labrador et le myrique baumier font partie de leurs ingrédients fétiches.

Certains aromes bien précis, tels que l’acide citrique associée aux agrumes, nécessite toutefois l’achat de fruits provenant de l’extérieur.

De passion à profession

Les fondatrices de l’entreprise se réjouissent de l’engouement généré par leurs produits. Elles se souviennent de leurs premiers pas qui ne sont pas très loin derrière elles.

« On louait des cuisines un peu partout dans les restaurants! »

Or, celles qui faisaient des « sirops à cocktails sur le coin d’un comptoir juste pour le plaisir » ont fini par être victimes de leur succès. Ève-Marie Gravel et Jessica Côté possèdent maintenant leur propre local dans le parc industriel Secteur Sud à Alma, où deux employés sont à l’emploi. En 2019, elles ont quitté leur métier respectif pour travailler à plein temps au développement de leur entreprise

Partager cet article