La Coopérative Forestière Petit-Paris reçoit un appui de 2,1 millions

La Coopérative Forestière Petit-Paris reçoit un appui de 2,1 millions
Le député Denis Trottier

La Coopérative Forestière Petit-Paris (CFPP) de Saint-Ludger-de-Milot reçoit une garantie de prêt de 2,1 millions de dollars pour l’achat d’équipements. Le ministre Alexandre Cloutier en a fait l’annonce vendredi matin, en marge du Rendez-vous national de la forêt québécoise.

La garantie de prêt octroyée par le gouvernement du Québec permettra à la coopérative de moderniser ses équipements et de faire l’acquisition d’un camp forestier mobile. Ce camp permettra d’offrir de meilleures conditions de travail et de vie en forêt pour les membres de CFPP.

« On sort d’une crise qui n’a pas été évidente. Il y a eu des hauts et des bas, il y a eu des arrêts de travail qui nous ont fragilisés. Il faut continuer d’offrir du travail à nos membres. C’est le défi auquel on fait face. Il faut s’assurer d’avoir une offre de travail suffisante à l’année », a indiqué le directeur général de CFPP, Alain Paradis.

Celui-ci a d’ailleurs précisé qu’une garantie de prêt était la seule façon pour la coopérative d’aller de l’avant puisque les banques demeurent très frileuses vis-à-vis les entreprises forestières. —S.T.

Partager cet article