La Dam-en-Terre entreprend des démarches judiciaires

La Dam-en-Terre entreprend des démarches judiciaires

Crédit photo : Archives Trium Médias

Le Centre de villégiature Dam-en-Terre veut être dédommagé à la suite des pertes financières encourues l’été dernier en raison du retard lié à l’installation des quais de la marina.

L’administration a mandaté une firme d’avocats pour entreprendre un recours juridique.

« Des requêtes sont en cours de préparation », mentionne François Carrier, président du conseil d’administration du Centre de villégiature.

Se montrant très prudent dans ses propos, il ajoute que les avocats de la ville d’Alma sont aussi impliqués dans le processus judiciaire, la Dam-en-Terre étant un organisme paramunicipal.

Le Centre de villégiature a été contraint de reporter de plusieurs semaines le début de la saison 2018 du bateau La Tournée. L’embarcation n’a pas pu être mise à l’eau à temps.

« Plusieurs erreurs et manquements sont survenus lors des travaux. Les croisières ont commencé en fin de saison et plusieurs utilisateurs de la marina n’ont pas pu avoir accès aux quais qu’ils avaient réservés », poursuit François Carrier.

La direction affirmait à la fin du mois de juillet 2018 que la situation était hors de son contrôle.

Plusieurs groupes qui avaient réservé des croisières se sont retrouvé le bec à l’eau, privant ainsi le site de revenus considérables.

« L’analyse des pertes financières est toujours en cours », précise Audrey-Claude Gaudreault, porte-parole de la ville d’Alma.

Poster un Commentaire

avatar