La Dam-en-Terre rénove 14 anciens condos

La Dam-en-Terre rénove 14 anciens condos

TOURISME. Afin de se positionner comme centre « Quatre Étoiles » au chapitre touristique, le Centre de villégiature Dam-en-Terre d’Alma vient de procéder à une amélioration majeure de son offre d’hébergement avec la rénovation de 14 unités d’hébergement en condo. Des investissements de plus de 1 000 000 $ ont été nécessaires, dont une contribution remboursable de 594 491 $ de DEC.

C’est d’ailleurs dans l’une des unités rénovée que la direction de la Dam-en-Terre accueillait le ministre Denis Lebel pour confirmer cette contribution du fédéral au projet.

Les unités rénovées faisaient partie de la première vague de construction de locaux dédiés à l’hébergement. Elles sont maintenant disponibles pour location depuis janvier dernier, proposent un nouveau décor.

Le Centre de villégiature Dam-en-Terre offre 31 unités d’hébergement en location pouvant accueillir de 2 à 6 personnes. Construit dans les années 80, les 14 unités de condos devaient faire l’objet d’une rénovation majeure. Revêtements extérieurs, équipements, décoration intérieure et mobiliers ont été remplacés afin de répondre aux besoins de la clientèle de plus en plus exigeante. Aussi, la climatisation a été ajoutée pour offrir un confort accru à la clientèle.

La rénovation des condos avait été ciblée comme une priorité du conseil d’administration, tout comme l’agrandissement de la marina et l’ajout d’une piscine du côté camping, deux autres projets qui devraient venir au cours des prochaines années.

« Puisque l’hébergement contribue de façon importante à la performance financière de l’entreprise sur une base annuelle et qu’un besoin d’établissement quatre étoiles était présent dans la région, il s’avérait capital de moderniser les unités et accroître leur confort », souligne Lucien Boily, président de l’organisation.

Les données du Ministère du Tourisme et de l’Institut de la statistique du Québec reflètent la relation directe existant entre le nombre d’étoiles d’un établissement et le taux d’occupation.

Avec ce projet, on souhaite passer de 33 % de taux d’occupation annuellement à plus de 39 %.

« Plus le nombre d’étoiles d’un établissement est élevé, plus le taux d’occupation est élevé. Aussi, plus la qualité est élevée, plus le revenu moyen par chambre est élevé », d’ajouter Lucien Boily.

Partager cet article