La Doré invite Greenpeace à s’autoévaluer

La Doré invite Greenpeace à s’autoévaluer
Jacques Asselin

FORÊT. Les élus de La Doré ont adopté une résolution enjoignant Greenpeace d’évaluer les impacts de ses actions sur les collectivités forestières et à trouver des solutions pour mettre un terme à son litige avec l’industrie forestière, notamment Produits forestiers Résolu.

« Ça fait plusieurs années que l’on est préoccupé par la contribution de Greenpeace à l’appauvrissement de nos collectivités. Si elle devait être évaluée pour une certification durable, Greenpeace ne passerait pas la rampe, car elle se concentre totalement sur une seule dimension qui est l’environnement », affirme le maire de La Doré, Jacques Asselin.

C’est à l’invitation de la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau que le conseil municipal de La Doré a adopté une résolution à ce sujet. Ladite résolution a été transmise à plusieurs membres du gouvernement, de même qu’à la MRC du Domaine-du-Roy et aux municipalités qui la composent.

« Nous, on souhaite que dorénavant, lorsque Greenpeace entreprend une campagne ou énonce une position, qu’elle s’autoévalue et qu’elle quantifie sa contribution sur la hausse du taux de chômage et à l’appauvrissement des communautés. C’est nous, les municipalités, qui ramassons la pauvreté et la dévitalisation en découlent », mentionne le maire Asselin. 

À lire également :

Nouvelles offensive de Greenpeace contre Résolu

Greenpeace veut évaluer Résolu

Partager cet article