La lune de sang luira dimanche…

La lune de sang luira dimanche…
lune de sang

ASTRONOMIE. Une lune de sang, ou éclipse lunaire totale, sera observable en début de soirée, le 27 septembre prochain.

Le phénomène, qui durera en tout et partout 1h11, sera à son paroxysme à 22h11, teintant la pleine lune d’une couleur rougeâtre, de là son nom de lune de sang. Il s’agit de l’un des phénomènes astronomiques les plus accessibles à tous. De plus, l’heure où elle se produit rend son observation aisée pour un plus grand nombre de gens.

La dernière éclipse lunaire totale s’est d’ailleurs produite le 4 avril dernier, mais cette fois-ci, au petit matin, passant inaperçue pour le commun des mortels. Contrairement aux éclipses solaires, qui peuvent causer des blessures irrémédiables à l’œil si elles sont observées directement, on peut jouir du spectacle que nous offre une éclipse lunaire à l’œil nu, sans aucun danger.

Un ménage à trois…

Qu’est-ce qu’au juste une éclipse lunaire? Il s’agit en fait de la terre qui passe exactement entre le soleil et la lune, cachant complètement cette dernière dans son ombre. Comme il s’agit d’un ballet entre trois astres et que, par le fait même, plusieurs variables entrent en jeu, l’occurrence des éclipses lunaires n’est donc pas constante, c’est-à-dire que ces dernières ne se produisent pas à des dates fixes. Cependant, une chose est immuable dans leur cas, c’est que, lorsqu’une éclipse est observable, elle est inévitablement suivie par une autre six mois plus tard.

L’effet de groupe

Le club d’astronomie Sirius invite pour l’occasion la population à se joindre à eux pour une activité d’observation, qui se tiendra à la Zone portuaire, si Dame nature le permet, bien évidemment. Des membres du club seront présents, munis de télescopes et disponibles pour répondre à toutes vos interrogations sur le phénomène, ou sur l’astronomie en général.

Le tout se débutera vers 21h, près de la fontaine située non loin du bâtiment principal. Vous pourrez donc vous y rendre gratuitement, équipés de vêtements chauds, de chaises pliantes, de jumelles et si le cœur vous en dit, de votre appareil photo.

Partager cet article