La Microbrasserie du Lac-St-Jean va tripler sa production

La Microbrasserie du Lac-St-Jean va tripler sa production

PRODUCTIVITÉ. La Microbrasserie Lac St-Jean réalise présentement un nouveau projet d’agrandissement d’une valeur de quelque 970 000 $. Le montant investi servira à loger un nouveau système de brassage, des fermenteurs supplémentaires et une étiqueteuse, le tout devant permettre de tripler à brève échéance la production.

L’entreprise avait déjà connu une première phase d’agrandissement en 2012, mais pour assurer la poursuite de sa croissance, elle doit à nouveau réinvestir pour satisfaire sa clientèle.

« En brassant dans un système de 17 hectolitres plutôt que 5, nous arriverons à tripler notre production actuelle. Nous pourrons ainsi répondre à la demande de nos produits à l’extérieur de la région. Et produire sur une base régulière des bières que les clients attendent en tablette depuis longtemps », souligne Marc Gagnon, directeur général de l’entreprise.

La réalisation de ce projet a obtenu le support et la participation de plusieurs partenaires financiers: le ministère de l’Économie, de l’Innovation et des Exportations, avec une contribution financière non-remboursable de 50 000$ dans le cadre du Programme d’appui au redressement et à la rétention d’entreprises stratégiques et aux territoires en difficulté; Développement économique Canada pour son prêt de 300 000 $ sur les équipements; la Banque de développement du Canada qui a financé l’ensemble de la bâtisse; la SADC et le CLD pour leur participation financière et leur aide respective au dossier ainsi que la Municipalité de Saint-Gédéon pour l’acquisition du terrain et l’intégration au Parc St-Antoine.

Ouverte à l’année depuis bientôt huit ans, la Microbrasserie du Lac St-Jean emploie une vingtaine d’employés, nombre qui double pendant la saison estivale, lorsque son bistrot et sa boutique sont en pleine opération.

Le réseau de distribution actuel compte près de 150 détaillants et pourrait aisément doubler avec la nouvelle capacité de production. « À l’échelle du Québec, notre production demeure artisanale. Nous privilégions un souci de qualité, associé à des produits de dégustation. Au fil des ans, avec la notoriété acquise, la demande devenait trop forte. Nous voulions que nos clients puissent s’approvisionner plus facilement à nos produits. Nous n’allons pas pour autant sacrifier nos gammes vieillies en fût, nos raretés et nos expérimentations. La nouvelle production permettra d’accroître tout ça. Et elle va soutenir nos initiatives de développement de produits, comme les savons, sauces et autres produits à la bière », d’ajouter Annie St-Hilaire, directrice aux ventes et copropriétaire.

Les nouveaux équipements devraient être en opération vers la fin de l’automne. D’ici là, le système actuel de brassage demeure en service et les activités courantes ne sont pas freinées.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *