La présidente Lucie Munger tient à rectifier les faits

La présidente Lucie Munger tient à rectifier les faits
Lucie Munger

MISE AU POINT. En réplique aux syndicats représentant les employés du Collège d’Alma qui dénonçaient en conférence de presse, jeudi, le climat malsain qui règne à l’intérieur de l’institution, c’est par voie de communiqué de presse que la présidente du conseil d’administration, Lucie Munger, a tenu à rectifier les faits.

Elle tient à affirmer, comme elle l’a déjà fait verbalement en présence des représentants syndicaux lors des deux dernières séances du conseil d’administration, que la composition du conseil d’administration et les changements apportés au processus de renouvellement du directeur général sont conformes aux lois et règlements qui gouvernent l’établissement.

« Toutes les modifications ont été faites dans les règles, les administrateurs agissent en toute légitimité et en respect de la Loi sur les collèges d’enseignement général et professionnel. La décision de réduire le nombre de membres sur le comité de renouvellement du directeur général a été prise par le conseil d’administration. Le fonctionnement de ce comité est encadré par un règlement interne. Son mandat est de consulter le personnel et l’Association étudiante, puis de fournir une recommandation au conseil d’administration. Tous les membres du personnel ont été invités en toute collégialité à déposer des avis à ce comité. Après avoir reçu le rapport du comité, il appartient au conseil d’administration de prendre la décision quant au renouvellement du mandat du directeur général. Le personnel et les élèves membres du conseil d’administration pourront se prononcer et voter » explique Lucie Munger.

Et d’ajouter: « Je déplore la sortie publique des organisations syndicales et je me questionne sur leur façon de procéder. À la suite d’une lettre envoyée par les trois instances syndicales, le 19 septembre dernier, le conseil d’administration m’a confié, le 27 septembre, le mandat de les rencontrer. Nous avons fait plusieurs propositions pour fixer une date de rencontre et, à ce jour, toutes nos propositions ont été refusées. Je m’interroge donc sur la volonté syndicale de contribuer aux décisions que le Collège doit prendre dans le contexte financier actuel, cependant je suis heureuse d’apprendre aujourd’hui que le personnel veut faire partie de la solution », d’ajouter la présidente

Sans doute pour éviter d’ajouter de l’huile sur le feu, Lucie Munger ne fera aucune autre déclaration que ce communiqué.

Partager cet article